LA BAC MONTRE SES DENTS

Entretien avec Thierry Raspail, directeur de la Biennale d’Art Contemporain de Lyon

Lyon Capitale : Quel est le thème de la Biennale 2007 ?
Thierry Raspail : L’idée de cette Biennale est liée au nombre incroyable de biennales qui existe dans le monde : il s’en ouvre aujourd’hui deux à trois par semaine. Il me semblait donc intéressant d’interroger sur l’actualité, sur le présent que met en évidence la Biennale. Quelle conception avons-nous du présent ? Existe-t-il une archéologie de l’actualité ? 7 ans après l’an 2000, la Biennale va tenter de nommer la décennie. On le traite, bien sûr, avec beaucoup d’humour et on verra dans trente ans si on avait visé juste.

Cette année, la Biennale prend la forme d’un grand jeu. Quelles en sont les règles ?
Nous avons demandé à Stéphanie Moisdon et Hans Ulrich Obrist (les commissaires, Ndlr) de choisir 70 ‘’joueurs’’, sorte de correspondants locaux aux quatre coins du globe. Ils ont ensuite demandé à ces personnalités du monde de l’art de répondre à une question : Quel est selon vous l’artiste essentiel des années 2000 ?
Parallèlement, on a demandé à 20 autres joueurs, parmi eux Michel Houellebecq, Jérôme Bel, de raconter la décennie par une création.

Quels seront les événements organisés en parallèle de la Biennale 2007 ?
Tout d’abord Résonance. 120 lieux d’art et de culture de Lyon, Grenoble à Saint-Etienne proposent des manifestations pendant la durée de la Biennale. Nous avons aussi repensé L’art sur la place qui sera remplacé par Veduta. On a confié à 8 artistes ou collectifs d’artistes le soin de s’interroger sur un des territoires du Grand Lyon. Les oeuvres ainsi produites seront exposées place des Terreaux, du samedi 13 octobre au dimanche 14 octobre. Une exposition de 30 heures, pour faire venir les quartiers au centre-ville. Il n’y a aucune Biennale dans le monde qui possède un réseau comme celui-là.

du 19 septembre au 6 janvier. 04 72 07 41 45. www.biennale-de-lyon.com et tous les jours des infos, des reportages et des surprises sur www.lyoncapitale.fr

Quatre lieux d’expositions
La Sucrière, au Confluent, quai Rambaud, Lyon 2
Institut d’Art Contemporain de Villeurbanne, 11 rue Docteur Dolard, Villeurbanne
Fondation Bullukian, 26 place Bellecour, Lyon 2
Musée d’Art Contemporain de Lyon, Cité Internationale, 81 quai Charles de Gaulle, Lyon 6

à lire également
Le musée des Tissus s’associe à la commémoration nationale des 400 ans de la disparition d’Olivier de Serres avec une exposition d’objets de la vie quotidienne de la Renaissance.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut