L'Arfi fait la fête à la musique

Pour célébrer ses trente ans d'existence, il squatte 3 jours durant l'amphithéâtre de l'Opéra pour 10 concerts dont 5 gratuits (à 12h30) et sort un nouvel album : Envoyez la suite !
Entretien expresso avec Jean Mereu, trompettiste et co-fondateur de l'Arfi.

Lyon Capitale : A quand remonte la création de votre collectif ?
Jean Mereu : L'Arfi a été créé, officiellement, en 1977, mais nous nous fréquentions déjà bien avant sa création. On peut dire que la formation existe depuis près de 40 ans, seulement nous n'avions pas les fonds nécessaires à l'époque pour constituer quelque chose de solide. Nous avons commencé avec le groupe Free Jazz Workshop qui existe toujours, puis nous avons créé l'Arfi. Nous tirions nos influences des formations black américaines comme The Unit de Bill Coleman et Cecil Taylor qui sont des pionners du Free Jazz. Aujourd'hui, je peux dire que nous constituons à notre tour une influence au niveau international.

Qui sont les musiciens de l'Arfi ?
Ce sont de très bons instrumentistes, essentiellement issus d'écoles comme le CNSMD ou l'ENM. Nous sommes une quinzaine de musiciens de trente à soixante ans qui formons le noyau dur du collectif.

On vous entend souvent sur les scènes locales, mais réussissez-vous à exporter votre musique ?
Nous venons de terminer une tournée en Norvège et après ces trois jours de fêtes et de concerts, nous partons pour Port Elisabeth en Afrique du Sud.

Eclats d'Arfi, les 6, 8 et 9 novembre à l'Amphithéâtre de l'Opéra, Lyon 1. 08 26 30 53 25
ou www.opera-lyon.com

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut