Kazushi Ono, un maestro nippon à l'Opéra de Lyon

Une fonction assez différente puisqu'il n'aura pas de responsabilité de direction pouvant ainsi se consacrer pleinement à la musique.

Parcours sans faute
Âgé de 48 ans, Ono fut un disciple de l'Américain Leonard Bernstein et de l'Allemand Wolfgang Sawallisch, un des plus grands chefs du XXe siècle, dont il a été l'assistant à Munich dans les années 80. Brillant, il obtient le Premier Prix du Concours Arturo Toscanini en 1987, ce qui lui permet d'accéder très vite à des fonctions à hautes responsabilités. Il devient en 1992 chef permanent à l'Orchestre philharmonique de Tokyo, sa ville natale, où il présente les premières japonaises de nombreux opéras du XXème siècle en version de concerts. De 1996 à 2002, il occupe la place de directeur général du Badisches Staatstheater de Karlsruhe en Allemagne où il se perfectionne en musique allemande dirigeant presque tous les opéras de Wagner. En 2002, il s'engage à la Monnaie de Bruxelles où il dirige entre autres Werther, La Femme sans ombre, Tristan et Isolde, The Rake's Progress, Don Giovanni, Peter Grimes, Tannhäuser, Le Vaisseau fantôme, Aïda, Falstaff,... Des opéras wagnériens à la musique contemporaine en passant par l'opéra italien, Ono excelle dans sa direction musicale qu'il maîtrise au point de tout diriger par cœur. Sa technique parfaite subjugue. A l'aise sur les partitions du répertoire lyrique comme sur celles de la musique symphonique, il a l'art de saisir l'essence de l'œuvre afin de la magnifier.

Le joueur
Les portes des plus grands lieux internationaux s'ouvrent à lui : il dirige Tannhäuser au Deutsche Opera de Berlin, Salomé de Richard Strauss au Staatsoper de Berlin ou La Flûte enchantée au Teatro comunale de Bologne. Ses prochains engagements le conduiront à l'Opéra National de Paris, au Festival de Glyndebourne, au festival d'Aix-en-Provence, à la Scala de Milan et au Metropolitan Opera...
Aujourd'hui Kazushi Ono a choisi l'Opéra de Lyon, séduit par la qualité et le potentiel de l'orchestre, par la jeunesse et la diversité du public lyonnais, par les orientations artistiques et le projet culturel du directeur général Serge Dorny. Le 20 septembre, un concert exceptionnel marquera son arrivée et les 25 ans de l'Orchestre de l'Opéra de Lyon avec au programme Leonard Bernstein, Igor Stravinsky et Manuel De Falla. Puis le chef tokyoïte sera à la baguette, durant la saison, pour Le Joueur de Prokofiev et Lulu de Berg. Un programme à la hauteur de ce grand chef.

Audrey Hadorn

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut