Image 1

Journées du patrimoine : des villes très "nature"

"Tous les patrimoines sont dans la nature !" Le thème choisi pour cette 29e édition des Journées européennes du patrimoine, qui a lieu ce week-end, fait la part belle au végétal, qu'on le retrouve dans les champs, dans les espaces sauvages, ou encore dans nos assiettes. De Lyon à Saint-Etienne, en passant par Vienne et Bourgoin-Jallieu, à une demi-heure de Lyon, nous vous proposons une sélection parmi les sites ouverts cette année.

Image 3 ()

À Caluire-et-Cuire, un maraîcher au cœur de la ville

100 hectares de choux, de salades et d'épinards se trouvent encerclés, entre Caluire-et-Cuire et Rillieux-la-Pape, par les habitations et les centres commerciaux. Au sein même du Grand Lyon, comme un "village gaulois" assiégé par la ville, l'exploitation maraîchère Caluire Légumes témoigne de la très forte implantation des cultures maraîchères au nord de Lyon, il y a encore à peine quelques décennies. Jusqu'aux années 1960, les maraîchers de Caluire descendaient jusqu'aux marchés de la Guillotière ou du quai Saint-Antoine pour écouler leur production. Aujourd'hui, la polyculture et les petites parcelles ont laissé la place aux cultures "spécialisées". Le site n'en demeure pas moins un exemple surprenant d'intégration d'une production locale au sein même de l'espace urbain. Des expositions et des "chantiers découvertes" seront proposés aux visiteurs.

Caluire légumes
32 chemin de Pied-Chardon, 69300 Caluire-et-Cuire
04 78 98 65 90

Jardins partagés : la nature réintégrée

Les Journées du patrimoine peuvent aussi être l'occasion de (re)découvrir les jardins partagés, apparus dans l'agglomération lyonnaise il y a environ une dizaine d'années. Gérés par les habitants, ces espaces verts peuvent être vus à la fois comme un moyen de réintégrer la nature dans l'espace urbain, mais aussi comme une manière de recréer une certaine forme de proximité entre les habitants des quartiers où ils sont implantés. À voir : les jardins de Villefontaine, près de l'étang de Vaugelas, le jardin du Soleil à Saint-Fons, les jardins partagés de la Rize et de l'Ecoin.

À consulter en ligne : l'Annuaire 2010 des jardins partagés du Grand Lyon

©GrandLyon-JaquesLeone

©GrandLyon-JaquesLeone

"Maisons des champs et maisons de plaisance"

Mélange de patrimoine culturel et naturel, ces demeures construites entre le XVIe et le XVIIe siècle font l'objet d'un circuit spécifique dans le cadre des Journées du patrimoine. Il sera ainsi possible de flâner sur les terrasses des maisons de Lorette (Lyon 5e) et sur le domaine de Melchior Philibert à Charly, au Petit Perron à Pierre-Bénite, ou aux abords du château d'Ombreval à Neuville-sur-Saône. Différents ateliers seront proposés selon les sites, dans le décor des grandes maisons de l'aristocratie ou de la haute bourgeoisie lyonnaise.

Plus d'informations sur le circuit "Maisons des champs et maisons de plaisance"

Houblon stéphanois

La houblonnerie de Saint-Etienne ouvre ses portes au public. Héritier des brasseries stéphanoises de la fin du XIXe siècle, l'établissement est connu pour sa "Glutte", seule bière brassée en les murs de la ville. Le site Internet annonce "un choix d'experts dans une ambiance de potes". Les visiteurs auront la possibilité de participer à des ateliers, et de produire jusqu'à vingt-cinq litres de leur propre bière à la "pico-brasserie".

Tout le programme des Journées du patrimoine dans le Grand Lyon en cliquant ici

à lire également
Dans la nuit de mercredi à jeudi, Lyon a perdu l'un de ses plus anciens bouquiniste et puits de culture musicale. Emporté à 64 ans, Serge Boissat n'a jamais cessé de diffuser sa passion pour le rock au sens large et pour la bande dessinée. Son ami et fondateur de la radio libre "Radio Bellevue" en 1981, le réalisateur Jean-Claude Chuzeville, lui rend hommage.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut