Jordi Savall partage ses classiques à Ambronay

En marge du programme balkanique qu’il présentera en exclusivité à Lyon dans le cadre de la saison baroque de la chapelle de la Trinité (lire ici), Jordi le violiste et Savall le chef d’orchestre sont ce week-end à Ambronay, le temps de deux concerts offrant quant à eux l’occasion de réviser “ses” classiques : souvenirs, souvenirs...

Le nom de Savall, dans l’imaginaire collectif, est immédiatement associé à celui de la viole de gambe et de son âge d’or en France. Bien qu’ayant abordé, du Moyen Âge à Mozart, plusieurs siècles de répertoire, Jordi n’a jamais délaissé nos premières amours pour Marin Marais et Sainte-Colombe...

Histoire de nous rafraîchir la mémoire “juste pour le plaisir”, il nous revient dans un récital en solo à la viole de gambe intitulé “La Rêveuse”, allusion à la pièce composée par Marais en hommage à Madeleine, la fille de son maître, M. de Sainte-Colombe... Rien de très inédit au demeurant, mais on se laissera aisément tenter par le charme discret de la viole de gambe “à la françoise” selon Jordi.

C’est dans un tout autre registre et à la tête de son orchestre, le Concert des Nations, que Savall abordera le lendemain (à la baguette cette fois-ci) quelques pages orchestrales flamboyantes sinon inédites, telles les suites d’orchestre des opéras Alceste de Lully, Alcyone de Marais et The Fair y Queen de Purcell, ou encore la Water Music de Haendel. De quoi tenir jusqu’à la rentrée prochaine...

---

Récital “La Rêveuse”,samedi 5 octobre à 23h, et le Concert des Nations, dimanche 6 à 17h, à l’abbatiale d’Ambronay (Ain). Dans le cadre du festival d’Ambronay.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut