Lyon Capitale N°169 du 29 avril au 5 mai 1998 p13
Lyon Capitale N°169 du 29 avril au 5 mai 1998 p13
Article payant

Il y a 20 ans : Les tâtonnements d'une réforme

Il y a 20 ans dans Lyon Capitale - Alors que la nouvelle réforme de la justice lancée par le gouvernement d'Édouard Philippe fait craindre aux syndicats une désertification de la justice, en 1998 c'était un autre projet de loi qui suscitait l'ire des magistrats, pour d'autres raisons.

Comment garantir l'indépendance des juges face au pouvoir politique ? Un vieux débat français relancé en 1998 par le projet de loi d'Élisabeth Guigou. Un projet qui vise, entre-autres, à réduire de façon importante le poids du pouvoir politique dans la désignation et la promotion des membres du parquet. Mais se pose surtout l'épineuse question des relations entre le parquet et le garde-des-sceaux, les magistrats réclamant qu'on élargisse leur indépendance. Or c'est l'inverse qui se préparait au ministère qui s'apprêtait à donner au garde-des-sceaux un pouvoir de "superprocureur" général. Finalement, Élisabeth Guigou recule, tant et si bien que plus personne ne sait vraiment de quoi on parle.

Il vous reste 86 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
À la fin du xixe siècle, les affaires de banditisme et autres crimes crapuleux font régulièrement la une des journaux. Mais deux Lyonnais, Alexandre Lacassagne et Edmond Locard, vont refuser que leur pays soit gangrené par le crime. Ensemble, ils vont révolutionner les méthodes de la police.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut