Lyon Capitale du mercredi 26 août au mardi 1er septembre 1998 page 8
Article payant

Il y a 20 ans : "Les quatre jours sur le banc des accusés"

Il y a 20 ans dans Lyon Capitale - Cela fait sept ans que les écoliers lyonnais vivent au rythme des quatre jours. Le bilan de la réforme est mitigé.

En août 1998, la semaine de quatre jours à l'école divise. Dans l'intérêt de l'enfant pour les partisans, la coupure est considérée comme trop abrupte et fatigante pour certains instituteurs. Dans la pratique, les dix à douze jours de retard résultant de la semaine de quatre jours sont récupérés par les enseignants, empiétant sur les mercredi ou les vacances.

Il vous reste 92 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
Si le Lyon moderne a commencé pour certains avec Noir, il fut un temps où un autre Collomb, Francisque, était “roi” de la ville impulsant de nombreux projets encore d’actualité dans le quotidien des citoyens. Originaire de l’Ain, il est resté maire pendant douze ans, marquant la ville de son empreinte, pour finir éclipsé par d’autres.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut