Défilé de la Biennale de la danse : le succès habituel au rendez-vous

Les compagnies d'amateurs se sont succédées le long de la rue de la République, aux abords de laquelle s'était massée une quantité d'habitués lyonnais mais aussi, de façon très marquée cette année, beaucoup d'étrangers venus spécialement pour l'événement. On donnera une mention spéciale au groupe emmené par le chorégraphe Marcos Dos Santos, à la fois festif et impressionnant de rigueur. DJ Flore s'est elle aussi illustrée, devant les platines montées sur char, dans le décor futuriste imaginé par les chorégraphes Aurélien Kairo et Laureline Gelas.

à lire également
Complice des chorégraphes Annick Charlot et Mourad Merzouki, Gilles Aguilar expose jusqu’au 30 avril des photos personnelles où il semble danser avec les interprètes pour saisir le mouvement. “Musiques du silence” est à voir à Pôle en Scène (espace Albert-Camus).

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut