Bertrand Cantat, en face à face avec la tragédie

CHRONIQUE - Bertrand Cantat sera sur les planches du théâtre des Célestins, pour Des femmes, un spectacle de Wajdi Mouawad qui réunit trois tragédies de Sophocle à partir de ce mercredi soir. Le metteur en scène a-t-il désiré offrir la possibilité d’une rédemption par le théâtre à son ami musicien ?

Homicide involontaire. Condamné. Peine purgée. Bertrand Cantat a payé sa dette à la société. Néanmoins, subsiste aujourd’hui un éternel dilemme moral dès que le musicien exerce à nouveau son métier, qui le conduit à être en représentation, sur scène. Claudia Stavisky, la directrice du théâtre des Célestins, assume le choix d’accueillir la création de Mouawad, telle qu’il l’a voulue, avec le musicien Bertrand Cantat.

Contactée par Lyon Capitale, elle maintient la position qu’elle défendait en mai dernier : “C’est la même que celle de la dizaine des coproducteurs du spectacle en France : Bordeaux, Nantes, Brest, Reims, Bourges, etc. Nous sommes tout à fait d’accord avec l’abolition de la double peine : cet homme a commis un crime certes terrible, mais il a été jugé, condamné et a purgé sa peine. Du point de vue de la justice, il a payé sa dette vis-à-vis de la société. Il a désormais la possibilité, la nécessité de se réinsérer dans la société à travers son métier : musicien*.” Le théâtre des Célestins n'a pas eu de réaction de ces abonnés à notre connaissance … Les spectateurs auront d’ailleurs la possibilité de voir la pièce avec ou sans Bertrand Cantat, puisqu’il sera présent en alternance.

La polémique à Lyon ?

Verra-t-on alors à Lyon des réactions d’indignation quant à la présence de Bertrand Cantat sur scène ? Presque partout où la pièce passe, c’est le cas. Après le scandale de Québec et d’Avignon, Nantes a été, il y a quelques semaines, touché par la protestation de l’Espace Simone-de-Beauvoir, association militante féministe dont la présidente, Michèle Franguel, affirme : “Cette trilogie met en scène des femmes en butte à l’ordre patriarcal et qui en mourront. Fallait-il choisir précisément ces pièces de Sophocle, qui traitent notamment de la violence faite aux femmes, pour réhabiliter un homme qui a tué sa compagne ** ?

Michèle Franguel soulève ici un problème intéressant puisque, au-delà de la seule présence sur scène de Cantat, elle met directement en question le choix, justement, de ces tragédies de Sophocle qui mettent en scène des femmes : Les Trachiniennes, Antigone et Électre. Néanmoins l’interprétation des œuvres de Sophocle par cette militante féministe apparaît anachronique et ne rend pas justice à l’audace de l’auteur qui écrit au ve siècle avant Jésus-Christ. Ces tragédies portent le destin de femmes hors du commun, des femmes fortes, défiant lois et autorités par courage, des héroïnes et non des victimes, qui certes évoluent dans un climat où règne la mort, mais qui s’illustrent par leur grandeur tragique et leur puissance tellurique.

Art tragique, miroir du tragique réel

Pourquoi Wajdi Mouawad a-t-il convoqué sur scène Bertrand Cantat ? Le musicien a écrit la musique et il interprète le chœur. Un rôle déterminant dans la tragédie grecque puisqu’il résume les situations, il oriente le public, il est l’incarnation d’une sorte de guide dont la présence révèle les travers, les violences, l’hybris de personnages toujours tentés par la vengeance plutôt que par la justice et prônant sans vergogne la loi du talion… En cela peut-on voir chez Mouawad la volonté d’offrir une rédemption à Cantat en lui donnant le rôle dominant, celui de la raison dans un étonnant théâtre de cruauté semblable à son tragique destin d’homme ?

Le metteur en scène s’en défend : “J’insiste sur le mot. C’est pas pardon, ce n’est pas rédemption, alors là pas du tout… Je ne voulais pas imposer le pardon. Ce n’était pas ça le but. […] On ne peut pas imposer le pardon, c’est impossible***.” Quoi qu’il en soit, Des femmes a le mérite de soulever un vrai débat et une profonde réflexion sur la tragédie et la puissance de son propos aujourd’hui encore dans une société qui semble ne pas pouvoir répondre à toutes les interrogations fondamentales que se pose l’homme. Rédemption ? La question demeure, les passions se déchaînent, l’art est plus que jamais nécessaire et prend avec ce spectacle une fonction hautement symbolique de catharsis.

Des femmes. Du 9 au 19 novembre, au théâtre des Célestins.

* Propos recueillis par Libélyon le 27/05/2011.
** Extrait de “Bertrand Cantat indésirable à Nantes”, par Nicolas de La Casinière, Evene.fr.
*** Entrevue accordée à Anne-Marie Dussault sur les ondes de RDI au Canada.
à lire également
Dans la nuit de mercredi à jeudi, Lyon a perdu l'un de ses plus anciens bouquiniste et puits de culture musicale. Emporté à 64 ans, Serge Boissat n'a jamais cessé de diffuser sa passion pour le rock au sens large et pour la bande dessinée. Son ami et fondateur de la radio libre "Radio Bellevue" en 1981, le réalisateur Jean-Claude Chuzeville, lui rend hommage.
11 commentaires
  1. stivostine69 - 11 novembre 2011

    Cet homme a tellement d'ego et si peu d'humanité qu'il ne peut s'empecher de se montrer en public en haut de l'affiche. Il aurait pu faire tellement d'activités discretes pour sa redemption, mais non, il ne se rend meme pas compte de l'offence qu'il impose aux femmes battues et 'aux autres' ...

  2. Sophie_Lyon - 13 novembre 2011

    Rédemption ? c'est un truc catho, ça, non ? Quelles activités discrètes sont elles possibles ou autorisées par vous pour un chanteur/comédien ? vendre des tickets aux TCL ? Cantat sert de bouc émissaire, sa peine a été purgé, tous les condamnés sortent un jour de prison et ont le droit de se réinsérer; je suis une femme et sa présence ne m'offense pas dans la mesure ou il a été condamné.

  3. stivostine69 - 14 novembre 2011

    Redemption un truc catho ? Je suis athée non baptisé, alors votre pic anti-catho me fait marrer (enfin marrer, c'est toujours affligeant de voir des gens fantasmer sur les cathos). Ensuite, le fait que vous soyez une femme vous donne des droits supplémentaires sur moi ? Oui, non peut etre ? Je devrais me taire car c'est aux femmes comme vous de donner votre avis ? Soit dit en passant, je pense que vous etes super minoritaire les groupies du tueur a main nues. Enfin, oui il existe de multiples activités epanouissantes ou Mr Cantat aurait pu exceller sans narguer son monde, mais quand on a un ego et aucune decence, on se montre en haut de l'affiche, et tanpis pour ceux que çà choque, ils ne sont pas dans le vent c'est tout hein Mlle Sophie. Sans rancune, et merci de m'autoriser a penser c'est super.

  4. lucas - 14 novembre 2011

    A quoi reconnaît on qu'un peuple est aussi paumé que les institutions? aux amalgames faits de part et d'autres. Il y a trois mois le peuple français exprimait sa désapprobation à l'égard de DSK pour ce qu'il avait fait en mai et ne souhaitait pas le voir se représenter aux prochaines élections. DSK a commis une faute grave mais moins que celle de Cantat.Il y a à peine quinze jour les Célestins nous ont proposé un festival défendant les opprimés contre leurs oprimeurs. Ca ne les empêche pas aujourd'hui de convier Cantat coupable du meurtrre d'une femme à venir fanfaronner sur leur scène de théâtre. Faut bien créer le buzz vu que c'est pas la directrice qui en soit capable même quand elle essaie de choquer les consciences avec des pièces sur la pédophilie. En plus ils invitent Monsieur Trintigant père à venir réciter des poèmes.Preuve que ces gens là n'ont aucune éthique et défendent tout et n'importe quoi. Un peu comme au tnp qui ne fait parler de lui que grâce aux millions dépensés pour faire du n'importe quoi avec une crècheet une brasserie dernier cri mais ne vaut plus rien sur le plan artistique. Foutages de gueules dans ces deux institutions.Je n'ai rien à faire de monsieur Cantat pas plus que de monsieur DSK mais pas deux poids deux mesures non plus. C'est partout la farce y compris dans les théâtres qui devraient nous aider à mieux réfléchir mais ceux qui les mènent ne valent pas mieux que ces DSK et Cantat puisqu'ils ont oublié de réfléchir.

  5. StoneDuch - 14 novembre 2011

    Il a été condamné pour homicide INVOLONTAIRE, vous savez ce que ça veut dire??? Si cela vous intéresse de parler des faits parlons en!! Les biens pensant qui ne savent rien de cette affaire ferait mieux de s'abstenir ! C'est son droit de jouer au théâtre comme de chanter ... puisqu'il a purgé sa peine et que rien ne l'en empêche !

  6. Tryph - 15 novembre 2011

    aux amateurs de justice: au lieu de vous en prendre à un homme de talent qui a commis une faute et qui a payé pour ça, vous feriez bien de demander par exemple la levée du secret défense sur certaines affaires de rétro-commissions afin que certain dénués de tout talent autre que celui de mentir soit traduits en justice et payent pour leurs forfaits.je suis allé voir le spectacle et Cantat est parfaitement à sa place dans le rôle qu'il tient. et comme les autres commentateurs doués de bon sens, je vois pas en vertu de quoi on cherche a condamner encore et toujours ceux qui ont purgé leur peine.

  7. stivostine69 - 16 novembre 2011

    A aucun moment il n'est question d'interdire a Mr Cantat de monter sur scene, les pro-cantat ne savent pas bien lire visiblement, et son tellement dans leur ideologie qu'ils brodent. Non, la question est d'ordre morale ethique, une question de probité. Visiblement, la jeunesse noir desir ne comprends pas ces distinguos. Concernant l'argument 'il a payé' c'est bcp bcp trop facile. Paie-t-on un jour d'avoir tué meme involontairemen ? Paie-t-on un jour d'avoir pousser au suicide une autre ? Et surtout, ceux qui brandissent le 'il a payé', appliquerait-il cet adage a tous les meurtriers ? Certainement pas, il sagit juste d'une posture, on essaie de se mettre la morale bobo de son coté, mais en réalité on veut uniquement que nos chouchoux soient 'pardonnés' Enfin l'argument c'est son metier ne tient pas non plus,a la limite çà marcherait pour un pauvre mais pour un multi millionnaire rentier cela ne tient plus ...

  8. Tryph - 16 novembre 2011

    @stivostine: en fait vous êtes le seul à parler d'interdiction dans ces commentaires... à se demander qui a des problèmes de lecture. pour ce qui est de broder, avec 3 commentaires sur le même sujet, je crois qu vous avez largement la palme.

  9. Hebijin - 16 novembre 2011

    - S'il n'y a que l'égo ou l'absence ou peu d'humanité qui nous peu nous voir monter sur scène, le tout en tête d'affiche, que doit-on dire de Coluche, Keny Arkana ou de tout autres artistes même moins engagé que l'on peut admirer en concert, au théâtre, opéra, spectacle comique, etc? C'est un argument vraiment aberrant.- Pour l'éthique et la morale, savoir pardonner et laisser tout Homme pratiquer le métier qu'il souhaite serait le minimum. Si Bertrand aime les planches, c'est ainsi, ce n'est pas son passé qui va y changer quoi que ce soit.- La rédemption est effectivement un terme lié à la religion cependant, on peut lui donner un synonyme qui est le rachat et le rachat (ainsi que la rédemption) n'est nullement défini par la discrétion des personnes concerné. Pour son rachat, il y a deux choses nécessaires : la sincérité de la volonté de la personne souhaitant se racheter, le pardon de ceux qui le condamne. Alors tout ceux qui parlent de rachat, rédemption, discrétion, éthique ou morale... apprenez à aimer avant de donner des leçons aux autres.- Enfin, il n'est nullement nécessaire d'être une groupie pour tenir des propos servant à défendre un Homme. Pour avoir ma position alors que je n'ai que 4 ou 5 chansons de l'artiste dans le coeur, je peux vous l'assurer. J'aurais le même type de discours avec n'importe qui, peu importe les circonstance.

  10. stivostine69 - 26 novembre 2011

    @tryph :Votre comparaison avec le levé de secret defense est une vieille technique rethorique d'extreme-gauche : on compare des choses incomparables, on fait des amalgames, on essaie de faire croire qu'on a la morale de son coté, bref, des la propagande a l'ancienne. Aujourd'hui, cela ne marche plus, car plus personne n'est dupe de vos arguments. On ne defend pas un tueur de femme a main nue en expliquant qu'il faut que les guerres cessent, que des gens s'en mettent plein les poches, que des gens meurent de faim a cause de vous de l'autre coté de la planete. De plus, vous dites que votre jugement serait le meme pour d'autres que Bertrant Cantat, mon oeil, par exemple votre jugement ne serait pas du tout pareil pour une personne d'extreme droite, ou comme vous le laisser entendre, pour qqun du grand capital que vous condamnez sans preuve ni procès, tel un petit polpot.

  11. Tryph - 28 novembre 2011

    sacré stive, vous n'avez pas répondu pour les problèmes de lecture et la broderie ;)quoi que pour le problème de lecture, ça semble se confirmer étant donné que vous comprenez 'traduits en justice' comme 'comdamné'. mais bon passons sur vos difficultés et prenons un cas qui vous parlera et vous fera peut être réfléchir. oui je suis plein d'espoir.avez vous entendu parlé de Maxime Brunerie et de sa participation au jury du prix Goncourt? si oui, je suis curieux de connaitre votre position à ce sujet. sinon, tachez de vous renseigner de nous donner vos impressions. je ne doute pas que ça puisse être interessant 😉 pour ma part, puisque ce gars à payé sa dette et s'il en a profité pour se trouver un cerveau, sa présence dans le jury ne me dérange pas le moins du monde.a vous cher grand défenseur de la morale 😉

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut