Aldebert naturellement

Parce que son quatrième album, Les paradis disponibles, est un recueil de joies simples posées sur des airs dansants et nostalgiques. Un hymne à la vie que l'ancien étudiant en photographie partage grâce à son sens de la formule et à son goût pour la métaphore. En somme, Aldebert c'est un peu comme un Brassens sans grivoiserie, un Delerm avec une meilleure tension artérielle.

Le 19/04 au Transbordeur, 3 bd Stalingrad, Villeurbanne. 04 72 43 09 99.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut