Arrange-toi Antonella Amirante
Federica Martucci dans “Arrange-toi” © Michel Cavalca

Théâtre : Arrange-toi, l’Italie d’aujourd’hui au TNP

L’affiche du TNP prend des couleurs italiennes. Avec ces jours-ci Arrange-toi de Saverio La Ruina, mis en scène par Antonella Amirante. Avant de retrouver en novembre Pasolini et Pirandello.

(Article mis à jour le 16/10 à 11h40)
Federica Martucci dans “Arrange-toi” © Michel Cavalca

Federica Martucci dans “Arrange-toi” © Michel Cavalca

Antonella Amirante poursuit son inlassable travail pour faire découvrir des textes d’auteurs italiens contemporains. La saison dernière, elle a rencontré un beau succès avec Variations sur le modèle de Kraepelin ou le champ sémantique des lapins en sauce (également au TNP) sur la perte de mémoire consécutive à une maladie dégénérative, et avec Mère/fille au théâtre Tête-d’Or.

Des textes ancrés dans le réel

C’est encore un Italien, calabrais pour être précis, qui est l’auteur d’Arrange-toi, le texte qu’elle met en scène au TNP ce mois-ci. Saverio La Ruina est l’un de ces auteurs-conteurs-comédiens qui font le bonheur des théâtres de la péninsule. Des artistes qui montent sur une scène dépouillée et se juchent en équilibre sur leurs seuls mots, déroulant un récit qui capte immanquablement l’attention des spectateurs. Sans doute parce qu’ils sont ancrés dans le réel, avec une forte connotation sociale et politique.

Même si, comme l’explique celle qui a longtemps suivi le Cosmos Kolej de Wladyslaw Znorko à travers le monde, “la pièce raconte une histoire, basée sur des témoignages, mais sans jamais prendre de position, en laissant libres ceux qui l’entendent”.

Avortements clandestins

Cette histoire, c’est celle de Vittoria, une femme simple et dévote de la Calabre profonde, mariée de force, qui doit affronter des grossesses à répétition malgré les visites fréquentes à la “faiseuse d’anges”. “Arrange-toi !” lui dit-on quand son ventre s’arrondit. Alors qu’elle accompagne sa petite-fille à Milan pour un avortement (licite celui-ci), ses souvenirs remontent... La solidarité des femmes, l’irresponsabilité des hommes...

Aujourd’hui en Espagne, à Marseille, Lyon…

Antonella Amirante © DR

Antonella Amirante © DR

À travers le regard jeté à sa petite-fille, Vittoria s’aperçoit que la réalité n’a pas tellement changé. Un triste constat que partage Antonella Amirante, qui nous rappelle l’avant-projet de loi du gouvernement conservateur de Mariano Rajoy en Espagne : celui-ci voulait prohiber l’IVG et en faire un crime, y compris en cas de malformation du fœtus (le projet a finalement été retiré face à la polémique qu’il a suscitée).

Antonella Amirante ajoute que les premières lectures du texte de Ruina dans les quartiers nord de Marseille aussi bien qu’à Lyon lui ont appris que les grossesses non désirées ou les avortements difficiles restent un problème loin d’être résolu. Outre la volonté de partager un moment de théâtre fort, l’un des objectifs du spectacle est de susciter une prise de conscience salutaire.

Arrange-toi – Du 14 au 25 octobre à 20h30 (relâche dimanche 19 et lundi 20) au TNP. La pièce est aussi programmée les 6 et 7 novembre au théâtre de Vienne et le 26 février 2015 à l’espace Albert-Camus de Bron.

Mise à jour du 16 octobre

L’interruption du spectacle le 15 octobre en raison du malaise d’une des deux comédiennes ne change pas le programme pour la suite : les autres dates sont maintenues, nous a assuré ce matin le TNP. Les spectateurs qui n’ont pu entendre toute l’histoire de “Vitto” ce jeudi soir sont invités à appeler la billetterie du théâtre pour revenir à une autre date : 04 78 03 30 00
La pièce de Saverio La Ruina peut aussi se lire. Elle est parue aux éditions de l’Amandier, dans la traduction actuellement jouée sur la scène du TNP.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut