Rénovation du musée de Dijon : le Moyen Âge à l’honneur

La Dame à sa toilette de l’école de Fontainebleau, Portrait de Philippe le Bon, Femme nue endormie par Van Ravesteyn, les statues des Pleurants (ci-dessous), entre autres, figurent à l’inventaire du musée des Beaux-Arts de Dijon, en pleine rénovation, qui présente son nouveau “parcours Moyen Âge et Renaissance”.

Dijon, ville européenne, est connue des amateurs d’art contemporain grâce à Yan Pei-Ming – qui s’y est installé – ou au “Consortium” qui, en 2003, assura le commissariat de la Biennale de Lyon. Son “musée révélé”, installé au palais des ducs de Bourgogne, un site exceptionnel, vient d’achever sa première phase de travaux et rouvre avec un nouveau parcours pour les œuvres du Moyen Âge et de la Renaissance.

Peinture italienne, flamande, suisse et allemande

Le musée des Beaux-Arts de Dijon est l’un des plus anciens de France, et l’héritage des ducs lui vaut de présenter des chefs-d’œuvre datant déjà de la fin du Moyen-Âge. Sa collection médiévale est riche de peintures italiennes (Pietro Lorenzetti, Taddeo Gaddi), flamandes (le Maître de Flémalle, Albrecht Bouts) et d’un ensemble de peintures suisses et allemandes unique en France (Konrad Witz, le Maître des Ronds de Cobourg). Quelques panneaux témoignent de l’influence des Flamands sur les peintres bourguignons au XVe siècle. La Bourgogne, la Flandre, l’Allemagne et l’Italie sont aussi représentées dans le domaine de la sculpture. Les objets d’art (orfèvrerie, ivoire...), essentiellement religieux, évoquent les trésors des églises comme les dévotions des particuliers. La partie Renaissance est du même acabit.

Un musée ouvert sur la ville

Ce “nouveau” musée se veut ouvert sur la ville autour de sa cour de Bar et du square, avec une nouvelle muséographie, des matériaux d’aujourd’hui se mêlant à l’ancien, un café, une librairie et la gratuité d’accès aux collections.

De 2015 à 2019, se dérouleront les deuxième et troisième tranches des travaux, concernant les collections et les bâtiments des XVIIe et XVIIIe siècles, puis ceux des XIXe et XXe. La tour de Bar, construite vers 1365, fera également partie de cette phase.

---

Musée des Beaux-Arts, 1 rue Rameau, Dijon. Horaires d’ouverture sur le site du musée.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut