Baptême pentecôtiste
Baptême pentecôtiste © Bruno Amsellem

Mariage de l’art et de la science dans un lieu (de) culte

Les religions font en ce moment l’objet d’étude et de questionnement au Rize. Comment s’expriment, se croisent et se rencontrent-elles ? Comment ces multiples religions ont-elles influencé la ville, et inversement ?

Le centre culturel villeurbannais a tenté de répondre à ces questions à travers un travail scientifique mais aussi artistique, notamment réalisé par les chercheurs de l’Institut supérieur des religions et de la laïcité (Iserl) ainsi que par deux photographes, Fabien Collini et Bruno Amsellem.

L’art de vivre ensemble

L’exposition exprime, via des supports visuels (photos et textes) mais aussi sonores (musique), une approche sensible d’un dialogue interculturel issu de rencontres avec plusieurs religions. En mettant en lumière les différentes prières, habitudes alimentaires, ainsi que les différents lieux de culte, le Rize prône la tolérance partagée comme l’art de vivre ensemble.

Cultes – Les religions dans la ville. Jusqu’au 24 mai, du mardi au samedi de 12h à 19h, le jeudi de 17h à 21h, au Rize, 23-25 rue Valentin-Haüy, Villeurbanne. Entrée gratuite.
à lire également
Vue de l’exposition “Entrare nell'opera” au MAMC de Saint-Etienne © Aurélien Mole
Si 2020 n’est pas l’année de la Biennale du design, une visite à Saint-Étienne s’impose néanmoins. Le musée d’Art moderne et contemporain présente en effet une grande exposition rétrospective sur le mouvement de l’Arte Povera qui, bien que né en Italie dans les années 1960, résonne encore de manière familière aujourd’hui.
Faire défiler vers le haut