Ça s’est passé un 8 août : la foudre provoque une explosion meurtrière

De l'explosion meurtrière due à un coup de foudre sur la poudrière de la ville en 1580 aux manifestations des ouvriers de la soie en 1786, Lyon Capitale rappelle à ses lecteurs les événements historiques ayant marqué les 8 août lyonnais au fil des siècles.

1165 : À Montpellier, sacre, par Alexandre III, de Guichard, ancien abbé de Pontigny, élu archevêque de Lyon.

1580 : Coup de foudre sur la poudrière de la Ville, contenue dans la tour de la Lanterne ; explosion meurtrière.

1722 : En l'honneur de la guérison du roi Louis XV, le Consulat fonde le "Salut pour le voeu du Roi", en la chapelle du Collège. (Supprimé en 1764).

1748 : Mort de Claude Bertaud, voyer de la Ville, intendant des fortifications de Lyonnais et Bresse, seigneur de la Vaure. Lyon (Hôtel de Ville). (Né à Lyon, St Pierre - St Saturnin, le 30 mai 1681).

1754 : Mandrin et sa troupe passent à Saint-Chamond.

1784 : Séjour à Lyon du Prince Henri de Prusse. ("Le comte d'Oels").

1786 : Grève des ouvriers en soie (pour un tarif) et des compagnons chapeliers. Manifestation. Échauffourée (1 mort). Le 8, ordonnance consulaire augmentant le prix de journée.

1787 : Appel du Bureau de la Grande Fabrique pour une souscription publique en faveur des ouvriers en soie sans travail. La souscription s'ouvre le 10 septembre.

1789 : Arrêt du Conseil suspendant l'exécution de celui du 3 septembre 1786, et décidant qu'une commission mixte établira un tarif des prix de façon dans la fabrique.

1791 : Assemblée électorale. Election des députés à la Législative : Michon Du Marais, Lamourette, Dupuis, Collomb, Jean Thévenet, Benoît Sanla-ville, Louis Vitet, Pierre Duvent, Blanchon, Jovin-Molle, Sage, Saunier, Larochette, Chirat, Lemonté. Caminet (en place de Vitet, refusant). Renouvellement de 24 conseillers de Département.

1793 : Le Comité Général de Surveillance et de Salut-Public commence la publication d'un "Bulletin du Département de Rhône-et-Loire". Quotidien (dernier n° : 23-30 septembre).

1793 : Premier engagement entre l'Armée des Alpes et l'Armée lyonnaise, à Caluire. Cinq Lyonnais tués.

1817 : Ordonnance royale nommant au siège de Lyon Mgr de Bernis, ancien archevêque d'Albi. Confirmée par le bref de nomination d'administrateur apostolique, le 1er octobre. Sans suite, le cardinal Fesch refusant de donner sa démission, et le concordat n'étant pas ratifié. Les vicaires généraux continuent d'administrer le diocèse.

1853 : Traité entre la ville de Lyon (préfet Vaïsse) et la Compagnie générale des eaux, concédant à cette dernière, pour 99 ans, l'alimentation en eau de la Ville. Entrée en vigueur du traité, le 1er janvier 1858.

1853 : Traité entre le préfet Vaïsse, pour la Ville, et la Société d'éclairage par le gaz, pour l'éclairage public et privé, en exclusivité, dans l'ancienne ville de Lyon et La Croix-Rousse.

1869 : Mort de Thierry Émile Bröleman, ancien président du Conseil municipal. Wabern, Berne (Suisse). (Né le 18 décembre 1800). Inhumé à Loyasse, allée 54 bis.

1878 : Ouverture du funiculaire de Lyon à St Just par les Minimes, créé par la compagnie "Chemin de fer de Lyon à Fourvière et St Just". Décret de concession, le 15 décembre 1872.

1885 : Séjour à Lyon de Jules Ferry, discours-programme, à la Villa des fleurs.

1886 : Mort du conseiller à la Cour Louis Adolphe Fabre. Orliénas. (Né à Assieu, Isère, le 31 août 1819). Inhumé à Orliénas.

1889 : Visite à Lyon de la mission annamite (venue de Paris où elle visite l'exposition).

1900 : Mort de H. Albert, adjoint au maire, fondateur du Sou des écoles. Lyon, 3e. (Né à Rodez, le 2 mars 1850). Inhumé à La Guillotière (nouveau), allée 3.

1947 : Pierre Ogier, agent du S.R. allemand, condamné le 14 mars par la Cour de Justice, est fusillé à Montessuy.

1957 : À Neuville-sur-Saône, inauguration de silos à blé de la Coopérative des blés et céréales de l'Union du Sud-est.

1978 : Arrêté préfectoral approuvant le plan d'occupation des sols (P.O.S.) du secteur Centre de la Communauté Urbaine de Lyon : Lyon et Villeurbanne. Le même jour, autre arrêté ordonnant la révision de ce P.O.S.

Les commentaires de nos lecteurs les plus avertis quant à l'histoire de Lyon sont évidemment les bienvenus. Et pour poursuivre cette redécouverte de la ville à travers les siècles, rendez-vous sur le site des archives municipales.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut