Ça s’est passé à Lyon un 7 septembre : Eurexpo est achevé

De la concession de construction d’un pont sur la Saône, en 1634, à l’adoption de la mixité chez les maristes en 1987, Lyon Capitale rappelle à ses lecteurs les événements historiques ayant marqué les 7 septembre lyonnais au fil des siècles.

1634 : Le Consulat concède à Christophe Marie, "Entrepreneur des ponts de France", la construction d'un pont sur la Saône (Archevêché).

1690 : Acte Consulaire révoquant Paul Sevin, peintre de la Ville, jugé incapable par experts. Acte consulaire désignant Paul Mignard, pour être nommé peintre de la Ville.

1778 : Arrêt du Parlement interdisant les associations et réunions compagnonniques des ouvriers de Lyon.

1793 : Dans la nuit, les assiégeants envoient un brûlot pour incendier le pont Morand. Le coup échoue (par riposte des assiégés, ou par extinction des mèches).

XIXe : réouverture des Célestins

1829 : Séjour triomphal de Lafayette à Lyon. Le 6, réception par les cinq loges maçonniques. Le 7, banquet de 500 couverts présidé par C. Prunelle, salle Gayet. Part le 8, au matin.

1830 : La Commission administrative se dissout.

1841 : Neuvième session du congrès scientifique de France. Tenue à Lyon.

1848 : Installation du nouveau Conseil municipal, de sa propre autorité.

1849 : Jugement du Tribunal de première instance condamnant la commune d'Oullins à indemniser l'abbé Rey pour les dégâts subis les 28 et 29 février 1848.

1853 : Réouverture du théâtre des Célestins restauré et décoré à neuf, après incendie.

1853 : Acte d'acquisition des terrains Targe et Nachury nécessaire à l'établissement d'un nouveau cimetière à Loyasse. Délibération municipale du 8 juillet 1853.

1866 : Début de la démolition de la fontaine en fonte de la place de l'Impératrice (= des Jacobins) pour faire place à un monument à Vaïsse.

1880 : Délibération du Conseil municipal créant les écoles primaires supérieures de garçons, 13 rue Adélaïde Perrin, et de filles, 8 rue d'Auvergne. Ouvertes respectivement en octobre et décembre suivants.

1883 : Premier congrès national des sociétés de secours mutuel. Tenu à Lyon.

1894 : Tenue à Lyon du premier congrès des maîtres imprimeurs de France. Hôtel de ville. Fondation du "Cercle Pierre Dupont", société chansonnière, détaché du "Caveau lyonnais".

XXe : premier appareil de paiement par “carte à mémoire” dans une librairie

1900 : Congrès marial international, le premier en France, tenu à Lyon.

1940 : Premier numéro publié à Lyon du quotidien "Le Figaro" (n°250 de la 115e année). Dernier : 10 novembre 1942.

1944 : Le Commissaire de la République nomme une "Commission de Ciblage" chargée de décider du maintien en détention ou de la mise en liberté provisoire des suspects arrêtés.

1972 : Mort du chanoine Pointe, créateur du Centre de Recherches de la Soierie. Vernaison (maison de retraite des prêtres). (Né à Loos, Nord, le 9 mars 1881).

1978 : Visite à Lyon du ministre du Travail (R. Boulin) accompagné de la Secrétaire d’État à l'Emploi féminin (Mme Pasquier) : information sur le Pacte national pour l'emploi des jeunes.

1982 : Mise en service du premier appareil de paiement par "Carte à mémoire" (librairie Lardanchet).

1984 : Le Parc des Expositions ("Eurexpo"), à Chassieu, achevé, est livré par les entreprises à la S.E.P.E.L. (Société d'Exploitation du Parc des Expositions de Lyon).

1987 : Ouverture de la section internationale du lycée Jean Perrin, rue Bossuet.

1987 : A la rentrée scolaire, l'externat Sainte-Marie (Maristes) et le Cours Chevreul adoptent la mixité garçons/filles.

à lire également
L’historien Bruno Benoit, chez lui, à Lyon, en 2017 © Tim Douet
Historien, gardien de la lyonnitude, Bruno Benoit n’a jamais cessé de porter un regard à la fois bienveillant et critique sur Lyon. Lorsque Gérard Collomb est élu en 2001, il explique son succès en lançant “Lisez Bruno Benoit !” Quel regard porte aujourd’hui l’historien sur le retour de l’ex-ministre de l’Intérieur à Lyon ?
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut