Ça s’est passé à Lyon un 7 octobre : la ville retrouve son nom

De l'annulation d'un décret révolutionnaire qui prévoyait la destruction de la ville de Lyon et la perte de son nom à la visite du pape Jean-Paul II en 1986, Lyon Capitale rappelle à ses lecteurs les évènements historiques qui ont marqué les 7 octobre lyonnais au fil des siècles.

1536 - Supplice, à la Genette, de Sébastien Montecuculli, accusé d'avoir empoisonné le dauphin François.

1600 - Les commissaires de l'Edit assignent aux protestants, comme lieux de culte dans la Sénéchaussée, Oullins et Charlieu.

1665 - Installation des religieuses de Sainte Elisabeth dans leur troisième couvent, sur la balme Saint Clair : "Les Colinettes".

1794 - Décret de la Convention annulant celui du 12 octobre 1793, qui prévoyait la destruction de la ville, et restituant son nom à la ville de Lyon.

1796 - Loi du 16 vendémiaire an V, restituant aux hôpitaux la jouissance de leurs biens, et confiant leur surveillance aux municipalités qui doivent nommer chacune une commission administrative.

XIXe siècle : la Ville agrandit ses possessions à Loyasse

1807 - La Ville acquiert le domaine Rivay, à Loyasse, pour y établir un cimetière. Le 23 octobre, achat complémentaire de la propriété Antoine Lièvre.

1849 - Mort de Francisque Arban, aéronaute, lors d'une ascension en ballon à Barcelone.

1870 - Le général Bressoles est nommé au commandement de la 8e Division militaire, en place du général Mazure.

1884 - Délibération du Conseil municipal créant des écoles primaires supérieures de garçons, rue Chaponnay, et de filles, rue Mazenod. Ouverture, le même mois.

1888 - Séjour à Lyon du président de la République, Sadi Carnot. Arrivée le 6. Le 8, inauguration de la statue d'André Marie Ampère, pose de la première pierre du monument à la République. Inauguration de l'École normale d'institutrices.

XXe siècle : le pape Jean-Paul II en visite à Lyon

1909 - Les Hospices Civils de Lyon (chargés de l'administration par convention avec l'Assistance publique de Paris) prennent possession de l'hospice Debrousse.

1935 - Mise en service de la nouvelle station émettrice de Radio-Lyon, à Dardilly.

1945 - A Châtillon-d'Azergues, inauguration d'un monument à la mémoire des 52 fusillés du 19 juillet 1944.

1957 - Ouverture d'un parc de stationnement pour automobiles, sur la place Bellecour (moitié Ouest).

1977 - On apprend que Rhône-Poulenc-Chimie-Fine a décidé de fermer le centre de Recherches Techniques Sud, à Saint-Fons.

1978 - Deuxième inauguration de la place Morand complètement achevée.

1980 - Manifestations et défilés contre l'antisémitisme, après l'attentat contre la synagogue de la rue Copernic, à Paris.

1982 - Au cimetière de la Guillotière, inauguration du jardin du four crématoire.

1984 - La famille d'un bijoutier (Pierre Rey-Coquais) est prise en otage, pour le vol de 100 kilos d'or.

1986 - Visite du Pape Jean-Paul II à Lyon et et dans la région.

Les commentaires de nos lecteurs les plus avertis quant à l'histoire de Lyon sont évidemment les bienvenus. Et pour poursuivre cette redécouverte de la ville à travers les siècles, rendez-vous sur le site des archives municipales.
à lire également
D’abord journaliste à Jours de France, magazine spécialisé dans l’actualité des familles royales européennes, puis sur Europe 1 où il a narré pendant plusieurs années les destinées des grands de ce monde, Stéphane Bern s’est véritablement fait connaître du grand public le 31 août 1997, sur le plateau du journal télévisé de TF1, pour évoquer la mort de la “superstar” Lady Di. Dès lors, le chroniqueur royal lyonno-luxembourgeois est propulsé sur le devant de la scène. Depuis trois ans, il est au chevet du patrimoine français en péril, après avoi été nommé “Monsieur Patrimoine” par le président de la République. Rencontre avec un “raconteur d’histoires”, “profondément attaché à Lyon”, qui publie son 42e livre Les Records de l’histoire (Albin Michel) et un cahier de vacances spécial Secrets d’Histoire.
Faire défiler vers le haut