parc de la tête d'or

Ça s’est passé à Lyon un 7 juillet : début de l’Exposition universelle

De l’inauguration de l’Exposition universelle en 1872 aux premiers travaux de démolition pour la rénovation du quartier Mercière/St-Antoine en 1964, Lyon Capitale se remémore les événements qui ont marqué les 7 juillet lyonnais au fil des siècles.

1552 : Installation du Présidial de Lyon (institué par l'édit général pour toute la France, de janvier 1551).

1588 : Ordonnance consulaire interdisant aux libraires lyonnais de faire imprimer à Genève sous la marque de Lyon.

1675 : Pose de la première pierre du monastère de Sainte-Elisabeth des Deux Amants.

1788 : Passage à Lyon et réception solennelle de trois ambassadeurs à Paris du Nabab Typo-Sahib.

1789 : Jugement prévôtal dans l'affaire de l'incendie des barrières. Une condamnation à mort, une aux galères, une au bannissement.

1792 : Dans la nuit, l'arbre de la Liberté est planté sur la place des Terreaux. Inauguration le 8.

1793 : La majorité des représentants de la campagne à la Commission populaire abandonne Lyon.

1796 : Vente comme bien national de la chapelle Saint-Claude.

1803 : Arrêté préfectoral nommant Laurent-P. Bérenger censeur des théâtres.

1811 : Mort de Marc-Antoine Petit, ancien chirurgien major de l'Hôtel-Dieu. Villeurbanne. (Né à Lyon, St Georges, le 3 novembre 1766). Inhumé à Loyasse.

1834 : Arrivée à Lyon de l'indien Guarani (de l'Uruguay) Tacuabé avec sa femme Guyunusa (qui meurt dans le mois).

1836 : Arrêté préfectoral créant quatre comices agricoles dans le département, deux par arrondissement (Givors, Vaugneray, Beaujeu, Thizy).

1841 : Premier dîner, au pavillon Nicolas, de "La Chose" (ou "Société des Intelligences", ou "Bonnets de Coton"), cercle joyeux et littéraire (L. Boitel, A. Flacheron, Genod, L. Perrin, Paul Brun).

1848 : Le commissaire de la République Martin Bernard cesse ses fonctions et quitte Lyon.

1866 : Inauguration solennelle d'un monument à Hippolyte Flandrin, en l'église St Germain des Prés (Paris).

1872 : Inauguration solennelle de l'Exposition universelle de Lyon, par V. Lefranc, ministre de l'Intérieur.

1881 : La Croix "Rousse" est enlevée par ordre de la municipalité.

1894 : Concours international de tir, à Lyon.

1894 : A l'occasion de l'Exposition universelle, tenue à Lyon du congrès national de la propriété bâtie.

1896 : Mort de Louis Munier, ancien avoué, sénateur du Rhône (1882-1896). Paris. (Né à Gex, Ain, le 23 novembre 1820). Inhumé à Bancel-Beausemblant (Drôme).

1940 : Cérémonie du salut aux couleurs, à la Préfecture.

1947 : Dans l'entrée du Conservatoire, inauguration d'un monument aux musiciens morts pendant la guerre (moulage d'un esclave du tombeau de Jules II, de Michel-Ange).

1959 : Arrêté municipal instituant à Lyon une zone de stationnement contrôlé par disque horaire ("Zone bleue"). Entrée en application le 1er octobre.

1964 : Début des premiers travaux de démolition, pour la rénovation du quartier "Mercière-St Antoine". (Angle rue Dubois-quai St Antoine).

1966 : Mort de Mme Olinda Giunchi, fondatrice et présidente de la "Dante Alighieri de Lyon".

1970 : Visite à Lyon du cardinal Joseph Slipyi, archevêque-majeur de l'Eglise catholique d'Ukraine.

1980 : Le Conseil municipal approuve l'installation, dans les rues de Lyon, de 25 panneaux d'affichage lumineux électroniques pour les informations municipales, administratives, sportives et socioculturelles.

1980 : Mme Christiane Coulaud, administrateur civil, est nommé déléguée à la Condition féminine pour la région Rhône-Alpes. Prend ses fonctions le 15 juillet.

1984 : Première Biennale internationale de la Danse, à Lyon.

1987 : Mort de Michel Lapandéry, sculpteur. Saint Germain sur l'Arbresle. Inhumé à Dardilly. (52 ans).

1987 : Henri Moulard, Directeur général de la Société Lyonnaise de Banque, en est nommé Président en place de Jean Carrière, démissionnaire. Cérémonie de passation des pouvoirs le 16 septembre.

Les commentaires de nos lecteurs les plus avertis quant à l'histoire de Lyon sont évidemment les bienvenus. Et pour poursuivre cette redécouverte de la ville à travers les siècles, rendez-vous sur le site des archives municipales.
à lire également
Il y a 20 ans dans Lyon Capitale - Dans une interview, Thierry Meyssan retrace et analyse les ambitions politiques de Charles Millon. Le secrétaire général de gauche a notamment eu accès à des documents publiés par un cercle philosophique d'extrême droite auquel appartenait le président du conseil régional de Rhône-Alpes. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut