Ça s’est passé à Lyon un 18 septembre : une inondation de la Saône

De l’archevêque Bérard de Got devenu cardinal évêque d’Albano à la visite du ministre pour le festival Berlioz en 1980, Lyon Capitale vous rappelle les faits historiques ayant marqué les 18 septembre lyonnais au fil des siècles.

1294 : L'archevêque de Lyon Bérard de Got est créé cardinal évêque d'Albano.

1328 : Consécration, par l'archevêque Pierre de Savoie, de la nouvelle église des Cordeliers, sous le vocable de St François d'Assise.

1593 : Prise d'armes des lyonnais et barricades en défense contre l'armée du duc de Nemours.

1602 : Inondation de la Saône.

1739 : François de la Rochefoucauld, marquis de Rochebaron, est nommé commandant pour le Roi en Lyonnais, Forez et Beaujolais, en place de Pierre de Masso, décédé.

1792 : Troubles, pillage des marchés et manifestations de femmes. Le 17 la foule essaie d'envahir l'Hôtel de Ville.

1848 : Élections législatives complémentaires (pour remplacer Lortet, démissionnaire). Élu : Charles Rivet (à Lyon, Raspail en tête). Manifestation hostile des révolutionnaires.

1872 : Ouverture d'une école pour sourds-muets, par Jacques Hugentobler. (Rue Duhamel, à Perrache). Transférée à Villeurbanne en 1882.

XXe : première foire des monts du Lyonnais

1907 : Donation, par Madame Debrousse, à l'Assistance publique de Paris, du bâtiment de l'hospice Debrousse de Lyon. (Constantin, notaire, Paris).

1912 : Funérailles solennelles à travers la ville de Mgr Coullié, archevêque.

1956 : Réunion constitutive, à Lyon, de la section régionale du "Club des Exportateurs".

1962 : Inauguration officielle du Centre de recherches des Automobiles Berliet.

1964 : Ouverture du grand magasin "Nouvelles galeries" (bd. Pinel).

1968 : Inauguration du tunnel routier établi à la place de l'ancien funiculaire de la rue Terme.

1977 : Première Foire des Monts du Lyonnais.

1980 : Visite à Lyon du ministre de la Culture et de la Communication (J.-Ph. Lecat), pour le festival Berlioz. Réception à l'Hôtel de Ville.

à lire également
L’historien Bruno Benoit, chez lui, à Lyon, en 2017 © Tim Douet
Historien, gardien de la lyonnitude, Bruno Benoit n’a jamais cessé de porter un regard à la fois bienveillant et critique sur Lyon. Lorsque Gérard Collomb est élu en 2001, il explique son succès en lançant “Lisez Bruno Benoit !” Quel regard porte aujourd’hui l’historien sur le retour de l’ex-ministre de l’Intérieur à Lyon ?
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut