30 ans des Frac : l’IAC expose une génération

Pionnier des centres d’art avec ses 35 ans d’existence, l’IAC expose quinze artistes d’une même génération. À voir jusqu’au 11 août.

Dans le cadre des 30 ans des fonds régionaux d'art contemporain (FRAC), l’Institut d’art contemporain de Villeurbanne (pionnier des centres d’art avec ses 35 ans d’existence) organise dans ses murs “1966-79”, une exposition de quinze artistes d’une même génération, commissariée par un autre artiste, Laurent Montaron (présent dans les collections de l’IAC), dont les excellents Dove Allouche, Katinka Bock, ou encore Ulla von Brandenburg (photo ci-dessus).

L’exposition détonne, ayant ceci de particulier de ne présenter aucune œuvre issue du fonds permanent, mais des pièces qui, pour la plupart, intégreront la collection. Nathalie Ergino, la directrice de l’IAC, voulait ainsi réaffirmer avec cette exposition le “principe de la création comme fondement de la collection”.

Et, puisque cette richesse nationale que sont les Frac n’est jamais trop louée, la gare de Lyon-Perrache s’associe à l’événement anniversaire pour proposer aux voyageurs de découvrir quelques œuvres de la collection de l’institut, dans des espaces d’exposition spécialement aménagés pour l’occasion, à partir du 3 juin.

---

1966-79. Jusqu’au 11 août, à l’Institut d’art contemporain, 11 rue Docteur-Dolard, Villeurbanne. Horaires sur le site de l’IAC.

--- --- ---

À lire : “Il n’est jamais trop tôt pour exposer un artiste” – Entretien avec Nathalie Ergino

La directrice de l’IAC y explique comment elle conçoit une collection d’art contemporain, qui décide des achats à l’IAC, avec quel budget, pour quel public, et les actions de l’Institut d’art contemporain en faveur des jeunes artistes…

Cahier Culture de Lyon Capitale n°723, en vente dans notre boutique en ligne.

à lire également
Le musée des Confluences propose une nouvelle exposition temporaire. Du 21 décembre, demain, au 28 juin 2020, les visiteurs pourront découvrir l’histoire d’insectes extraordinaires : les coléoptères.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut