Yannick Hesch, designer, Prix Lumière 2008

Yannick Hesch, on le connaît sans le savoir. Dès les premiers rayons de soleil, on croise ces curieux brumisateurs-ventilateurs sur les terrasses de cafés : " Ilo ", c'est lui. Il vient de remporter le Prix Lumière, de la Société Lyonnaise de Design pour " la lyonnaise ", une flûte à champagne insérée dans une coupelle à col long qui lui sert de pistil. Tout en un, le verre et l'assiette. Yannick Hesch met de l'intelligence dans les objets, de l'astuce et du style. Tulip, c'est un fauteuil dynamique. Il épouse la forme du corps qui s'affale, mais il résiste, répond, un peu comme un rocking-chair monté sur ressort. Vingt-neuf ans, mais déjà un joli palmarès, deux fois sélectionné à la Biennale Internationale du Design de Saint Etienne, Nominé Artinov 2005. Yannick Hesch travaille avec les artisans de sa région : verriers, menuisiers. Chaque objet est une pièce unique, rare, aux matières et aux finitions précises. Depuis peu, il a monté sa propre agence : Sesame Design, à Vaise. Et les projets n'en finissent pas de sortir des cartons.

son site : http://www.sesame-design.com/
" La lyonnaise "
Une coupe à champagne et une coupelle pour les amuse-gueules, tout en un. La flûte se détache du col pour qu'on puisse boire et se remet en place. La coupelle se tient dans le creux de la main. Spécial cocktail. Jusque là, on était obligé de jongler avec le verre d'un côté et l'assiette de l'autre. " La lyonnaise " se décline en " Le lyonnais ". La flûte est remplacée par un verre ballon. La version d'origine est réalisée en artisanat d'art. Chaque pièce est unique. Mais une version plus populaire est à l'étude, en plastique injecté.

" Orah ", la carafe
Sa particularité : 3 becs verseurs permettent de servir ses invités dans tous les sens. C'est tout simple, mais d'habitude on est obligé de changer de main, de tourner l'anse du pot. De l'astuce et du style.

" La parisienne "
C'est une tasse à café en forme de verre ballon. Pourquoi ? Au XVIIème siècle, quand le café arrive en France, on ne connaît pas encore les tasses. On le sert donc dans des verres à vin. Les tasses viendront plus tard, d'Italie. Yannick Hesch renoue ici avec la tradition, mais en renouvelant le concept. En verrerie d'art.

" Luna "
Un canapé aux formes étranges. L'armature est formé d'une seule pièce de bois qui l'entoure comme un arceau, en un seul tenant, les accoudoirs et le dossier. C'est une prouesse technique qui garantit la solidité. Au passage, il raconte l'histoire du canapé, à ses origines, c'était un simple lit.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut