Avec la Chaise Beuchet, les visiteurs sont invités à explorer les lois de la perception en jouant avec les proportions. Steven Carnel, à droite, est le co-fondateur du musée de l’Illusion de Lyon. @WilliamPham

Visite immersive au musée de l’Illusion de Lyon, un lieu qui renverse les sens

Fraîchement installé dans le paysage culturel lyonnais, le musée de l’Illusion a pour ambition de déboussoler ses visiteurs. Trompe-l’oeil, illusion d’optique, distorsion, ce nouvel établissement, qui a ouvert dans l'Hôtel-Dieu (Lyon 2e), propose de nombreuses expériences qui mettront tous vos sens à contribution, au point, parfois, d’en ressortir avec des noeuds au cerveau. Lyon Capitale a pu le visiter en avant-première et vous le fait découvrir en photos.

Après quelques retards à l’allumage, à mettre au compte des "aléas de l’entreprise", que son co-fondateur Steven Carnel préférait prendre avec "philosophie", le musée de l’Illusion a finalement ouvert vendredi 23 juillet. Installé dans le Grand Hotel-Dieu de Lyon, dans le 2e arrondissement, ce tout nouveau musée suscitait la curiosité des passants de la rue Bellecordière depuis de nombreuses semaines, certains n’hésitant pas à passer le pas de la porte, intrigués, avant même que l’établissement n’ouvre. 

Conçu sur le principe de son grand-frère, installé à Paris en 2019, ce musée de l’Illusion est le deuxième à voir le jour en France. Imaginé à Zagreb, en Croatie, le concept s’est peu à peu exporté dans de nombreux pays et aujourd’hui plus d’une trentaine de lieux sont consacrés à ces jeux de perceptions à travers le monde.

Des illusions sur plus de 700 m2

Le deuxième établissement français créé par Steven Carnel se veut plus ambitieux et plus impressionnant, avec plus de 70 illusions reparties sur environ 700 m2. Toutefois, le principe de base reste le même, "proposer des illusions simples, c’est ce qui fonctionne le mieux. Parfois dans certains musées on voit des trompes l’oeil avec des têtes de requins ouvertes, vous ne verrez pas ça ici", assure le co-fondateur du musée. 

Dans la salle d'Albert Ames c'est votre perception de l'environnement qui sera mise à l'épreuve. Comment entre deux personnes de même taille l'une se transforme en géant et l'autre devient plus petite. @WilliamPham

Du jeu et de l’apprentissage

Jeu de miroirs, kaléidoscope, anamorphose, hologramme, distorsion de formes ou encore trompe-l’œil sont autant d’illusions d’optique auxquelles Cyril Pungier a donné vie. Grâce au principe de l’anamorphose, par exemple, une personne peut subitement se transformer en géant et une autre en un être minuscule. Un peu plus loin, des hologrammes semblent vouloir s’échapper de leur cadre et sur d’autres tableaux, les illusions de formes les plus simples seront parfois celles qui vous laisseront perplexe, avant que vous ne trouviez la solution. 

Les illusions les plus simples sont parfois celles qui vous restent en tête le plus longtemps. Ici, la forme inférieure semble être plus grande que la forme supérieure. En réalité, elles sont identiques et vous vous en rendrez compte en appliquant un objet dessus. C'est le principe de l'illusion de Jastrow. @WilliamPham

Car, outre le fait de se mettre en scène au milieu de certaines œuvres, la volonté de Steven Carnel est aussi de permettre aux visiteurs de comprendre comment ces illusions fonctionnent. "Il s’agit dans un premier temps de sentir que c’est bizarre et ensuite de comprendre pourquoi", explique-t-il. Créées par des scientifiques, ces installations ne relèvent pas de la magie, mais exigent une certaine réflexion. D'autant plus qu'elles ne sont pas perçues de la même façon par toutes les personnes, le côté magique est plutôt à voir là.


"Ni élitiste, ni trop ludique on propose tout simplement une sortie sympa."
Steven Carnel, co-fondateur du musée


"On réagit différemment à une illusion en fonction de ses sensibilités, de son vécu, souligne Steven Carnel. C’est ce qui est sympa lorsque l’on visite le musée en groupe, on ne voit pas forcément les mêmes choses que son voisin." À tel point, que parfois l’on en vient à se faire des nœuds au cerveau, avant de réaliser qu’il suffisait simplement de se décaler de quelques centimètres pour voir se former l’illusion. 

Ces deux tableaux tournants, en forme de platines, sont à la fois hypnotiques et déroutants. Selon votre angle de vue, vous pourrez avoir l'impression qu'un trou se crée dans le cercle qui tourne, ou, au contraire, qu'une sorte de cône cherche à sortir de cette forme plate. @WilliamPham

Perte d’équilibre assurée

Cette notion d’angles de vue, de perception, est au cœur de la visite qui mettra parfois vos sens, et votre estomac, à rude épreuve si vous osez traverser le Vortex. Présenté comme l’une des animations phares du lieu, ce tunnel ne fait que quelques mètres de long, mais une fois à l’intérieur il n’en faudra pas plus pour chambouler votre oreille interne et vous faire perdre l’équilibre en quelques secondes. Une traversée perturbante, qui trouve toutefois son explication dans l'abondance de lumières colorées et le mouvement du tunnel, qui, combinés, perturbent notre cerveau.

Le Vortex. Il s'agit sans aucun doute de l'illusion la plus perturbante de notre visite. En traversant ce tunnel où tout bouge autour de vous, sauf le sol, on perd pied en quelques secondes. La sensation de perte d'équilibre est impressionnante et l'on en vient presque à se demander si l'on parviendra à rejoindre la sortie. Heureusement, les garde-corps sont là pour nous servir de béquille. @WilliamPham

Chaque installation est accompagnée d’un petit texte explicatif "rationnel et scientifique", qui vous permettra de mettre le doigt sur ce qui vous interroge. Si vous souhaitez en savoir plus, vous aurez toujours la possibilité d’échanger avec des membres du personnel du musée, qui circuleront pour vous apporter leurs lumières. "Ni élitiste, ni trop ludique on propose tout simplement une sortie sympa", fait valoir Steven Carnel, qui précise qu’à l’avenir l’offre d’illusions pourrait être amenée à évoluer "tous les deux trois ans", afin de continuer à chambouler les sens des visiteurs.

Dans ce décor renversé, laissez-vous porter par votre imagination. Pour la première fois, peut-être, vous pourrez marcher au plafond. @WilliamPham
Dans cette salle, trois spots diffusent des lumières de différentes couleurs, mais, étrangement, ce ne sont pas elles qui apparaissent sur le mur lorsqu'elles font apparaître votre ombre. @WilliamPham
Creux, ces cubes apparaissent pleins selon l'angle sous lequel ils sont observés. @WilliamPham
Fixez longuement le centre du tableau, il semble alors que celui-ci s'anime. @WilliamPham

Informations pratiques : De 15 à 18 euros, gratuit pour les enfants de moins de 5 ans. Ouvert tous les jours de 10 à 20 heures et nocturnes les jeudi, vendredi et samedi jusqu'à 22 heures. Plus d'informations ici.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut