Jean-Francois-Carenco_medium

Vigilance 69 : la préfecture craint des débordements

La manifestation de Vigilance 69, qui se tiendra demain à 14h en marge du XVe congrès du FN, fait craindre à la préfecture du Rhône des possibles violences indésirables. La préfecture conseille également aux automobilistes d'éviter le centre-ville pendant toute la durée de la manifestation.

La manifestation de Vigilance 69 semble quelque peu inquiéter la préfecture, qui a par ailleurs décidé de déployer un important dispositif de sécurité pour cadrer les manifestants. La préfecture du Rhône craint que la manifestation, organisée en marge du congrès du FN, puisse dégénérer, avec la présence d'individus indésirables. "Il n'est en effet pas admissible que des individus annoncent publiquement leur volonté de répandre la violence", précise la préfecture, après que des appels à "casser" aient été lancés.

Jean-François Carenco, préfet du Rhône, conseille "aux automobilistes d’éviter, durant ce samedi après-midi, le centre-ville de Lyon et de privilégier les transports en commun, plus particulièrement le métro, et les déplacements à pied, compte tenu des nombreux axes coupés temporairement durant le passage du cortège et des difficultés de circulation qui en résulteront".

"La préservation de l'ordre public incombe aux seules forces de l'ordre"

Le préfet de Rhône-Alpes rappelle également que "liberté d’expression et droit de manifester doivent aller de pair avec la préservation de l’ordre public", et que celle-ci "incombe aux seules forces de l’ordre républicaines".

La manifestation, très encadrée, partira de la place Jean Macé à 14h, pour emprunter l'avenue Jean-Jaurès, le cours Gambetta, le pont de la Guillotière, le quai Jules Courmont, le quai Jean Moulin, la rue Puits Gaillot et s'achèvera vers 17h30, sur la place des Terreaux, évitant ainsi en théorie la rue de la République.

à lire également
Mariani
L’ancien ministre Les Républicains, Thierry Mariani, était de passage à Lyon. Il est 3ème sur la liste du Rassemblement National de Marine Le Pen pour les élections européennes de mai. Il a expliqué les raisons de son départ et présenté son projet pour l’Europe.
d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut