Hôtel de police © Tim Douet
© Tim Douet

Vénissieux : frappée au visage, étranglée, séquestrée, elle accuse son mari

La police de Vénissieux a dû entrer de force dans un appartement dimanche matin. Une femme appelait au secours. Elle indiquait avoir été frappée au visage et étranglée par son mari.

La police de Vénissieux a dû intervenir dimanche suite aux appels à l’aide d’une femme. La police a dû pénétrer de force dans un appartement. Une femme indiquait avoir été frappée au visage, étranglée et empêchée de sortir de son appartement par son mari.

Elle expliquait aussi aux enquêteurs l’implication de son mari dans plusieurs vols par effraction commis dans l’immeuble. Le suspect a reconnu avoir empêché sa femme de sortir mais a nié la séquestration. Présenté mardi au parquet, il a été condamné à 2 ans d’emprisonnement dont 1 an avec sursis avant d’être écroué.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut