vigne

Vendanges tardives : un bon millésime 2013 se prépare

vigne ()

Dans le Beaujolais comme dans la Vallée du Rhône, les vendanges s’annoncent pour la fin du mois de septembre. Une année plutôt tardive donc, mais sûrement très bonne à en croire les prévisions des spécialistes.

Cette année, les vendanges s’annoncent pour la fin septembre. « Elles devraient débuter autour du 25 septembre dans le Beaujolais, alors qu’elles commencent parfois dès la fin du mois d’août », note Gilles Paris, président de l’ODG Union des crus du Beaujolais. Les basses températures du printemps dans l’ensemble de la région ont provoqué un retard végétatif dans les vignes. Les raisins sont encore verts par endroits.

Les prélèvements effectués deux fois par semaine depuis le 22 août par les viticulteurs et regroupés au sein du Réseau maturation permettront de connaitre le meilleur moment pour entamer la récolte. Le 16 septembre, une date sera fixée par le Comité de développement du Beaujolais.

« Une année tardive n’est pas forcément une mauvaise année »

Selon les professionnels, le millésime 2013 devrait ressembler à celui de 1983 où le ramassage s’est fait assez tard. « Ce qui n’a pas empêché d’avoir un très bon Beaujolais » rassure Florence Hertaut, conseillère en viticulture et œnologie à la chambre d’agriculture du Rhône et animatrice du Réseau maturation. « Une année tardive n’est pas forcément une mauvaise année » précise-t-elle.

Les vignes ont bénéficié d’un très bon ensoleillement tout l’été et les grêles du mois de juillet n’ont pas entraîné de pourrissement des grappes. « Elles étaient encore vertes et fermes et ont vite séché après les quelques pluies  » remarque Gilles Paris.

Les raisins ont commencé à prendre de belles couleurs il y a deux semaines. « La progression est bonne. Nous ne sommes pas inquiets », rapporte le spécialiste.

grappe raisin ()

Le seul point négatif sera peut être la quantité récoltée. Selon les premières estimations, indique Florence Hertaut, « elles risquent d’être inférieures au 20 dernières années ». « Nous aurons une petite récolte avec des petits raisins, mais ce n’est pas une mauvaise chose pour la qualité du beaujolais rouge, bien au contraire  », rajoute-t-elle.

Des récoltes importantes dans le nord de la Vallée du Rhône

Plus au sud, dans la vallée du Rhône, le constat est le même. « Les températures des mois d’avril, mai et juin ont entraîné un retard et les raisins ne sont pas encore mûrs » informe Fabien Ozanne, œnologue conseil pour Inter-Rhône. « Cela laisse présager des vendanges en dernière semaine de septembre. Mais elles bâteront surement leur plein début octobre ».

Dans le nord de la vallée, les récoltes promettent d’être confortables. Elles seront moins importantes en revanche dans le sud, et notamment dans le cépage Grenache noir, proche d’Avignon.

Un millésime 2013 aromatique et acidulé

« 2013 sera probablement une bonne année mais il va falloir être patient pour que les grains mûrissent bien » confie Fabien Ozanne. « On peut d’ors et déjà espérer de belles couleurs et plus d’acidité que d’habitude  ». Le spécialiste se base sur les vins de Provence qui sont cette année « aromatiques et acidulés ». Il explique que l’absence de sécheresse augmente les chances d’avoir de bons arômes dans nos verres.

Finalement, pour le Beaujolais comme pour la Vallée du Rhône, les prévisions sont bonnes, voir très bonnes à condition que le temps reste clément.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut