Ecole primaire vestiaire Vénissieux 2014
© Tim Douet

Vacances de la Toussaint : pourquoi la rentrée a-t-elle lieu un jeudi ?

Des vacances scolaires qui vont d’un mercredi à un jeudi, cela peut paraître illogique, et surtout contraignant pour les parents d’élève. La rédaction vous explique pourquoi les vacances de la Toussaint ont réclamé une organisation particulière cette année à Lyon.

"C’est une situation exceptionnelle qui ne se reproduira pas", avait affirmé la ministre de l’Éducation, Najat Vallaud-Belkacem, en août dernier. Trois raisons sont avancées pour justifier ce calendrier décalé des vacances de la Toussaint.

Il est préconisé de ne pas dépasser sept semaines d’affilée après la rentrée des élèves. La rentrée scolaire s’étant faite le jeudi 1er septembre, ce choix calendaire permet d’atteindre tout juste ces fameuses sept semaines.

Les vacances auraient aussi pu être du lundi 17 au vendredi 28 octobre. La rentrée se serait alors faite le lundi 31 octobre, soit la veille d’un jour férié. La ministre craignait un absentéisme important dans de telles conditions, surtout que le week-end de la Toussaint est souvent choisi comme le premier break de l’année pour partir quelques jours.

Le résultat de négociations entre élus de montagne et la ministre

Najat Vallaud-Belkacem précise qu’il "a fallu céder" sur ces vacances pour garder des semaines complètes pour les suivantes, et pouvoir ajuster le calendrier pour satisfaire tout le monde. Par tout le monde, on entend aussi les professionnels du tourisme. Il était important d’avoir des semaines pleines pour les vacances d’hiver et de printemps, car elles représentent un nombre beaucoup plus important de vacanciers que celles de la Toussaint.

Manuel Valls, le Premier ministre, avait lui-même interpellé la ministre de l’Éducation il y a tout juste deux ans sur la question du calendrier scolaire. Il l’avait appelée "à rouvrir le dossier et rentrer dans les négociations" avec les élus de montagne, pour répondre à leurs attentes concernant notamment la question des vacances de Pâques tardives. Ce qui a été fait au printemps 2015. Depuis l’année scolaire 2010/2011, ces dernières débordaient systématiquement sur le mois de mai, entraînant des pertes importantes pour les stations.

à lire également
Les enfants de l'école Paul Painlevé pendant les activités
L’heure est à la stabilité après un mandat rendu chaotique par les changements de rythmes scolaires. Le travail à venir porte désormais sur le contenu des temps périscolaires. La campagne se menant sur les thématiques environnementales, une course à celui qui propose le plus de bio dans les cantines s’est ouverte.
Faire défiler vers le haut