Capture d’écran 2013-07-03 à 11.07.02

Une distance travail-domicile qui se rallonge

Selon une étude de l'Insee, depuis 10 ans, le déplacement domicile-travail dans la région Rhône-Alpes est passé de 9,7 km à 11,8 km. La ''spécialisation'' des communes en logement ou en emploi semble être une des raisons de ce rallongement. En effet, même si certains de ces déplacements sont volontaires (guidés par le choix de vivre en dehors des villes), d'autres sont contraints par le manque de travail ou d'habitations.

D'après cette étude, le Grand Lyon est spécialisé dans l'emploi. L'agglomération lyonnaise possède un taux de couverture de l'emploi supérieur à 100 %, ce qui signifie qu'en principe la quasi-totalité des actifs résidant sur la zone pourrait travailler dans cette même zone. Mais c'est souvent la volonté d'habiter dans une maison individuelle qui pousse les Lyonnais à quitter la ville pour les communes environnantes, rallongeant ainsi toujours plus les navettes quotidiennes.

1 commentaire
  1. FOurs - mer 3 Juil 13 à 18 h 31

    et puis il y a des zones d'emploi saturées comme la Part-Dieu : il faudrait revenir à des pôles économiques mieux répartis dans l'agglomération pour réduire ces trajets habitat/travail…

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut