Près de 500 casques militaires seront mis en vente le 18 juin à Lyon.

Une collection de 500 casques militaires vendue aux enchères à Lyon

Le cabinet lyonnais De Baecque & Associés propose une incroyable vente aux enchères d'anciens casques militaires le 18 juin prochain.

Mardi 18 juin, une collection remarquable de casques militaires sera mise en vente aux enchères à Lyon. Sous la houlette du cabinet De Baecque & Associés, situé au 70 rue de Vendôme, cette vente unique regroupera près de 500 casques acquis par le musée des Sapeurs-Pompiers de Lyon en 1992. 

Cette collection fait partie d'un ensemble de 1 400 pièces, réunies au fil des ans par un collectionneur hollandais. Les 500 casques militaires, quant à eux, ont été soigneusement conservés pendant toutes ces années. Une exposition de 24 heures précédera d'ailleurs leur vente, offrant une occasion unique de découvrir ces objets chargés d'histoire.

Lire aussi : Les trésors de Paul Bocuse mis aux enchères en juin

Des casques estimés entre 200 et 1 000 euros

Les casques proposés proviennent de divers corps d'armées et de plusieurs pays. Parmi les pièces mises en vente, certaines se distinguent par leur rareté, leur unicité ou leur lien avec des événements historiques majeurs. On y trouve notamment des casques ayant servi lors des débarquements de Normandie et de Provence. Deux événements dont la France célèbre les 80 ans ce jeudi 6 juin.

Avant cette vente, un travail minutieux de documentation et d'inventaire a été réalisé par un expert en souvenirs historiques. Parmi les exemples notables, un casque de guetteur de tranchée, modèle Saint-Chamond de la Première Guerre mondiale, est estimé à plus de 1 000 euros. Un casque d'aviateur type Roold, datant également de la Grande Guerre, pourrait atteindre près de 600 euros. Enfin, un casque portugais modèle 16 est estimé à au moins 200 euros.

Lire aussi : 80 ans du bombardement de Lyon : une journée de commémoration au CHRD

Laisser un commentaire

Suivez-nous
tiktok
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut