@WilliamPham

Une adolescente de 12 ans tuée par arme blanche à Villeurbanne, un suspect retrouvé mort 

Portée disparue depuis le début d’après-midi, mercredi 6 avril, l’adolescente de 12 ans a été découverte sans vie dans un appartement de Villeurbanne. L’occupant de l’appartement où elle se trouvait a été retrouvé mort par arme à feu ce jeudi matin. 

La commune de Villeurbanne a été le théâtre d’une terrible découverte mercredi 6 avril. Portée disparue depuis le début d’après-midi, une adolescente de 12 ans était recherchée par sa famille et les forces de l’ordre. En début de soirée la jeune fille a finalement été retrouvée, sans vie, dans un appartement voisin de celui de sa famille, dans le quartier des Maisons-Neuves.

Contacté, le parquet de Lyon précise que la victime "présentait plusieurs plaies par arme blanche" et que son corps a été "retrouvé habillé". L’enquête ouverte pour homicide volontaire sur mineure de 15 ans a été confiée aux services de la Direction zonale de la police judiciaire du Rhône, les enquêteurs se concentrant immédiatement sur la recherche de l’occupant de l’appartement où a été retrouvée l’adolescente.

Le suspect retrouvé mort par balle

Activement recherché depuis mercredi soir, celui-ci a finalement été retrouvé mort ce jeudi matin "décédé par arme à feu en forêt de l’Ouest lyonnais", a-t-on appris de même source. Cette dernière précisant également qu’il n’était pas connu des services de police. L’enquête ouverte se poursuit afin de "déterminer le motif et les circonstances exactes de ce passage à l’acte".

Selon une source proche de l'affaire, citée par l'AFP, la piste du "suicide" de cet homme âgé de 74 ans serait privilégiée.

Le maire de Villeurbanne réagit

Dans un mail envoyé à la presse en fin de matinée ce jeudi, le maire de Villeurbanne, Cédric Van-Styvendael dénonce "un drame abominable et humainement insoutenable qui provoque sidération, effroi et incompréhension". L'édile adresse également toute "[s]a compassion et [s]es pensées les plus sincères à la famille de la victime et à ses amis".

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut