Bernard Cazeneuve
© DENIS CHARLET / AFP

Un responsable du GUD interpellé pour apologie de la Shoah

Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a annoncé qu’un responsable du GUD a été interpellé pour apologie de crimes contre l’humanité, après avoir diffusé le détournement d’une publicité avec des références directes à la Shoah.

Un responsable du GUD-Lyon âgé de 21 ans a été interpellé ce jeudi matin et placé en garde à vue à Lyon. Il a été entendu par les enquêteurs pour apologie de la Shoah et de crimes contre l'humanité. En effet, le 27 janvier, le groupuscule d'extrême droite diffusait sur son compte Twitter le détournement d'une publicité des jus de fruit Oasis avec des références directes à la Shoah. "Un document de haine", estime Bernard Cazeneuve, qui était justement en déplacement à Lyon ce jeudi, pour prendre part au dîner du Crif.

Le ministre de l'Intérieur a demandé au préfet de région, Jean-François Carenco, de saisir le procureur de la République de Lyon pour que des poursuites soient entamées.

Plus largement, dans cette période de tension, Bernard Cazeneuve demande à "tous les préfets de systématiquement porter plainte au titre de l'article 40 du Code de procédure pénale pour tout propos ou tout acte raciste ou antisémite".

à lire également
Jean-François Carenco touche 200.000 euros bruts annuels pour son poste de président de la Commission de régulation de l'énergie (CRE). Des émoluments qui font de l'ancien préfet du Rhône le quatrième président d'une autorité administrative indépendante le mieux payé, loin devant Chantal Jouanno.
8 commentaires
  1. Tx - 30 janvier 2015

    Pourquoi n'a t-on pas le droit de voir la publicité détournée dont on parle afin de se faire un avis, comme pour les caricatures du prophète ? S'il s'agit d'un 'document de haine', est-ce que montrer un dessin réprésentant Jésus en train de s*d*miser un enfant d'coeur est-il davantage un 'geste d'amour, de respect et de tolérance' ? La liberté d'expression est-elle vraiment soluble dans toutes les commautés : 'Nous sommes Charlie' ou 'Nous sommes Charlie*' ?

  2. SophieV - 30 janvier 2015

    Si vous surfez sur d'autres sites de quotidiens nationaux, vous trouverez le détournement facilement, il est bien dégueulasse ... Il faut cesser de tout mélanger, la liberté d'expression est encadrée par la loi et ce n'est pas l'appel à la haine de ce malade qu'est Dieudonné. Une caricature n'est pas un appel à la haine.

  3. SophieV - 30 janvier 2015

    J'espère bien que ce militant du GUD va être autant condamné que l'ont été les personnes faisant l'apologie du terrorisme. Ils se ressemblent, l'extrême droite et l'islamo nazisme des terroristes, même combat.

  4. Tx - 30 janvier 2015

    Donc, si je résumes bien, SophieV, on a le droit d'assimiler les musulmans pieux à des empaleurs de chèvres, mais pas de se moquer du commerce qui est fait d'un effroyable génocide. Merci pour vos lumières. 🙂

  5. kaoetic - 30 janvier 2015

    Tx vous faites la parfaite démonstration que les extrémistes se retrouvent contre la démocratie et la liberté d'expression.Extreme droite et islamiste un point commun l'antisémitisme!il est vrai que lorsqu'on a moins de 2 neurones difficile de voir la poutre qui vous aveugle et vous fait le complice zèle d'un systeme qui génère la misère social . Un chiffon rouge et vous foncez comme un bourrin ...

  6. Tx - 30 janvier 2015

    « Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet » - Georges Courteline -

  7. kaoetic - 30 janvier 2015

    Bravo pour votre autoportrait !...

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut