Un rassemblement place Bellecour contre la lapidation

Samedi, place Bellecour, de nombreux collectifs, ONG et partis politiques sont venus apporter leur soutien à Sakineh Mohammadi Ashtiani, cette mère de famille iranienne condamnée à la lapidation pour adultère.

Environ deux cent personnes se sont regroupées à l'appel de l'association Regards de Femmes, les divers représentants prenant tour à tour la parole, dénonçant avec colère la lapidation, le droit des femmes bafoué, ou le régime islamique iranien. Cette manifestation est une réponse à la campagne internationale lancée par le Comité International Contre la Lapidation. Ce samedi, dans cent villes du monde entier ont été organisées les mêmes manifestations afin de soutenir Sakineh.

Des sanctions européennes contre l’Iran ?

‘’C’est la loi dans ce pays. Si quelqu’un couche avec quelqu’un, s’ils ne sont pas mariés, ils les tuent." Fara, jeune Iranien vivant en France depuis ses 17 ans, explique avec colère la raison de sa venue ce samedi à la manifestation.‘’Ils creusent un trou dans la terre, ils la mettent dans le trou et ils lui jettent des pierres !", s'exclame-t-il avec émotion. Les autorités iraniennes ont annoncé dernièrement que le verdict n’était pas définitif et que le cas de la jeune femme était encore examiné. Elle sera également jugée pour la complicité du meurtre de son mari, ce qui impliquera une autre condamnation. Selon Le Monde, la France aurait demandé à l’Union Européenne de voter des sanctions à l’égard de l’Iran pour empêcher la mort de Sakineh. En Iran, 109 personnes ont été lapidées au cours des 31 dernières années de dictature. 25 personnes sont aujourd’hui en attente de leur condamnation.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut