Un mois de crue de la Saône à Lyon

En crue depuis le 4 janvier, la rivière entamera cette semaine son second mois de perturbations.

Rien à voir avec les crues de 1756, quand Rhône et Saône s'étaient rejoints place Bellecour, certes. Les Lyonnais ont appris à maîtriser leurs cours d'eau au fil des siècles. Reste que le début d'année 2018 est marqué par une longue période de crue de la Saône. Depuis le 4 janvier bas-ports et parkings sont fermés pour cause de montée des eaux. Des dégâts ont également été constatés début février sur les installations du syndicats des eaux, laissant 11.000 foyers sans électricité. Retour sur un mois de crue dans à Lyon et son agglomération.

4 janvier

La Saône entame sa crue. La ville publie un arrêté d'interdiction de stationnement sur les bas ports, qui seront submergés le lendemain.

5 janvier

Les fortes averses dues à la tempête Eleanor se font déjà ressentir à Lyon. Alors que Rhône et Saône étaient déjà a des niveaux élevés, ces précipitations ont gonflé les deux artères fluviales qui traversent Lyon. "Le niveau de la Saône à Lyon va rester durablement élevé compte tenu de l'épisode de pluie observé ces derniers jours sur le bassin amont", prévenait Vigicrue.

Le calme après/avant la tempête

8 janvier

La Saône s'est stabilisée mais reste en crue, toujours à plus de 3,4 mètres contre un peu plus de 2,3 mètres en temps normal au niveau du Pont-la-Feuillée.

11 janvier

Si les quais du Rhône sont à nouveau visibles, le niveau de la Saône, bien que stabilisé, est annoncé à la hausse. La rivière demeure en vigilance jaune inondation, à plus de 3,7 mètres.

La Saône dépasse les 4 mètres à Lyon

23 janvier

Comme le Rhône, la Saône a été placé en vigilance orange inondations par Vigicrues et MétéoFrance. Son niveau a atteint presque 4 mètres du côté de Pont-la-Feuillée. Un niveau supérieur à celui que la rivière avait pu atteindre début janvier.

24 janvier

La vigilance orange est pour l’instant maintenue jusqu’à nouvel ordre", indique Vigicrues à Lyon Capitale. La Saône est à 4,3 mètres, mais Vigicrues rassure : si la situation est exceptionnelle, elle demeure loin des records historiques. En 1756 notamment, le Rhône et la Saône s'étaient rejoints place Bellecour.

L'auberge Bocuse les pieds dans l'eau

27 janvier

La Saône reste à un niveau inhabituellement haut. La veille, le niveau du fleuve est monté de 25 cm au nord de Lyon, atteignant 6,58 mètres au pont de Couzon-au-Mont-d'Or. Une montée des eaux qui se répercute logiquement dans le centre-ville de Lyon, où le niveau de la Saône au pont de la Feuillée a atteint 4.30 mètres cette semaine, soit son niveau le plus haut depuis la forte crue survenue en 2001.

31 janvier

L'auberge bocuse a les pieds dans l'eau. Alors que la Saône est montée à 7,39 mètres à Couzon-au-Mont-d'Or, le restaurant triplement étoilé de Monsieur Paul n'a pas échappé à la montée des eaux. La crue perturbe lourdement le trafic sur les quais de la Saône. De nombreuses habitations sont inondées et certaines portions des quais sont impraticables.

11.000 foyers sans eau

1er févirer

La Saône entame sa décrue mais la crue a endommagé des installations du syndicat des eaux Veyle-Chalaronne, laissant 11.000 foyers sans eau potable sur plusieurs communes.

2 février

Fermé à la circulation depuis 3 jours, le quai Clémenceau de Caluire est rouvert.

à lire également
eau
La crue de la Saône a endommagé des installations du syndicat des eaux Veyle-Chalaronne, laissant plusieurs communes de la zone sans eau potable. Une cellule de crise a été mise en place et des bouteilles d’eau sont distribuées aux habitants concernés.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut