Un Lyonnais explique pourquoi il demande 60 000 euros aux internautes

Yoan Piron, aide-soignant, a lancé une collecte sur Leetchi, site Internet de crowdfunding. Il espère obtenir 60 000 euros pour financer son école d’infirmier et les frais quotidiens pour les trois ans de sa formation, comme nous l’expliquions dans un précédent article publié sur Lyoncapitale.fr. Il revient aujourd’hui sur sa démarche osée.

Lyon Capitale : Pourquoi avoir lancé cette collecte pour financer vos études ?

Yoan Piron : Je suis aide-soignant, je veux devenir infirmier. J'ai passé les concours pour intégrer l'école Esquirol, et je les ai réussis. Mais les frais pour les trois ans s'élèvent à près de 9 000 euros et je n'ai pas les moyens. J'ai tapé à toutes les portes des établissements, privés comme publics, pour trouver une solution, en vain. Je me suis retrouvé dans une impasse, je n'avais plus aucun espoir pour rentrer dans l'école cette année. Je me suis dit que le dernier recours, c'était cette collecte, et que je devais essayer.

Faire un emprunt à la banque n'aurait-il pas été plus simple ?

On a déjà fait un crédit pour acheter notre appartement, et en plus mon épouse est malade. J'ai quand même demandé à des banques, qui ont refusé. Tous les mois, c'est déjà compliqué de joindre les deux bouts, on ne peut pas s'endetter davantage.

Pourquoi avoir choisi Leetchi ?

Quand on a tapé "cagnotte" sur Google, ça a été le premier résultat à paraître. Je sais que ça se fait beaucoup aux Etats-Unis.

Mais c'est de la “manche virtuelle”, n'est-ce pas ?

Pour que j'en arrive à demander de l'argent aux gens, c'est que je n'ai vraiment pas d'autre choix. C'est difficile pour moi de lancer cette cagnotte. Si les gens appellent ça de la "manche", je peux comprendre.

N'y avait-il pas d'autre solution ?

Si j'étais au chômage, l'année scolaire coûterait 300 euros. Mais je suis fonctionnaire et, dans la fonction publique, la rupture conventionnelle est impossible. La formation n'existe pas en cours du soir, c'est en alternance. Aujourd'hui, travailler dans le public est un handicap.

Pour l'instant, votre cagnotte ne rencontre pas le succès, n'êtes-vous pas déçu ?

Quelque part, ça ne m'étonne pas trop, ma demande est osée. Si je ne récolte pas 60 000 euros, je me suis engagé à rembourser les gens qui m'ont aidé. J'ai déjà vu la procédure avec Leetchi et le site m'a expliqué comment cela se passe. Dans tous les cas, je ne serai pas déçu, les gens ont posté des choses gentilles, qui m'aident à aller de l'avant. C'est une motivation supplémentaire. Rien que pour ça, même si je ne parviens pas à récolter l'argent, je ne considérerai pas cette expérience comme un échec.

2 commentaires
  1. SophieV - ven 24 Juil 15 à 16 h 21

    De plus en plus incroyable cette histoire ! un fonctionnaire, propriétaire de son appart demande 60 000€ ( rien que ça ) pour faire 3 ans d'études à 9 000 € dans une école privée.... il faut le lire pour le croire. Le pire ? il ne voit même pas ce qui est choquant, puisque ça se fait aux US...... sacré exemple que les US !

  2. Djo69 - sam 25 Juil 15 à 0 h 40

    23 ans Fonctionnaire + Propriétaire : Il faut un sacré culot quand même pour faire la 'manche virtuelle' avec cette situation ! Et les commentaires sont hilarant on dirait qu'il est atteint du cancer.C'est n'importe quoi, les gens ne se rendent pas compte de l'énormité de la chose ?? En plus c'est même pas seulement pour sa formation le gars demande à ce qu'on le fasse vivre lui et sa femme pendant 3 ans ... C'est aberrant.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut