Medhi Belbachir

Un jeune Lyonnais handicapé propose ses services à Emmanuel Macron

Atteint de myopathie, Medhi Belbachir, propose son aide au gouvernement dans le but de faire progresser les conditions de vie des personnes en situation de handicap. Cela alors que les députés du parti présidentiel La République en marche (LREM) ont refusé cette semaine de débattre de la proposition de loi pour "l’inclusion des élèves en situation de handicap", votant une motion de rejet préalable.

Le jeune Medhi Belbachir n'en est pas à son coup d'essai. L'an dernier, il avait mis au défi Cyril Hanouna de l'inviter dans l'émission pour parler des conditions de vie des personnes en situation de handicap, obtenant gain de cause, et une tribune importante. Cette semaine, le Lyonnais de 26 ans, atteint de myopathie a renouvelé l'expérience mais à destination du président de la République cette fois. Dans une vidéo publiée sur son compte Facebook, Medhi propose ses services à Emmanuel Macron. "Je me permets de vous proposer mes services au sein du gouvernement pour continuer tout ce qui a déjà été entrepris dans les domaines des politiques sociétales du handicap en France", postule ainsi le fondateur de l'association Indépendance et Solidarité, lancée en 2014 pour "oeuvrer à l'inclusion des personnes en situation de handicap dans la société".

Députés "Playmobils"

La candidature a déjà trouvé écho auprès de presque 10.000 internautes, qui ont visionné sa vidéo. Remontera-t-elle jusqu'au palais de l'Elysée ? Reste que les espoirs de Medhi dans sa vidéo posté mercredi contrastent avec la réalité politique du lendemain sur les banc de l'Assemblée nationale. Quelque 70 députés LREM et Modem ainsi qu'une LR (aucun du Rhône) ont ainsi voté un motion de rejet préalable à l'examen de la proposition de loi pour "l’inclusion des élèves en situation de handicap". Une sorte de véto qui permet de refuser le débat a priori. ce vote a suscité l'ire des députés d'opposition, à droite comme à gauche, et notamment une intervention courroucée de François Ruffin qui a reproché à ses collègues d'empêcher le débat. Le député de la Somme a pointé l'absence de propositions de la majorité en commission. "Vous êtes 300 et aucun amendement. Vous vous êtes contentés de voter en troupeau, de voter contre, contre, contre, de lever la main en cadence comme des Playmobils".

à lire également
Alors que l’association APF France handicap a manifesté mercredi 26 septembre à Paris pour dénoncer le manque d’accessibilité dans le métro parisien, où en est le Sytral sur l’aménagement des transports en commun lyonnais ? Des dizaines de personnes en fauteuil roulant ont manifesté hier, mercredi 26 septembre, pour dénoncer l’inaccessibilité du réseau de métro à […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut