Kamel Kabtane © Tim Douet 043
© Tim Douet

Un colis douteux envoyé au recteur de la grande mosquée de Lyon

Le recteur de la grande mosquée de Lyon a reçu une enveloppe contenant une substance suspecte ce lundi matin. Après vérification, il s'agissait de paracétamol.

Les sapeurs-pompiers ont déployé ce lundi matin un important dispositif sécuritaire à la grande mosquée de Lyon. Kamel Kabtane, le recteur de la grande mosquée, aurait en effet reçu une enveloppe contenant de la poudre suspecte ce matin. “Nous avons immédiatement contacté les services de police, qui ont appelé les pompiers et ont déployé un important dispositif sécuritaire. Ils ont notamment inspecté la mosquée et l'ont interdite d'accès durant deux heures”, nous a expliqué Kamel Kabtane.

Pour les sapeurs-pompiers, qui ont déployé six camions dont un véhicule spécial NRBC (risques nucléaires, radiologiques, biologiques et chimiques) afin d'analyser la poudre, la question était notamment de savoir s'il s'agissait d'une substance radioactive. Une enquête a été ouverte, mais les résultats de l'analyse de la poudre sont déjà parvenus : “Il s'agissait de paracétamol. Ce n'était rien”, nous confie Kamel Kabtane.

"Il ne faut pas se laisser aller à la panique.”

Plus de peur que de mal, pour cette fois. Néanmoins, les menaces adressées à la grande mosquée sont récurrentes. En 2012, en particulier, des menaces de mort contre Kamel Kabtane avaient inquiété la police. “En réalité, c'est presque quotidiennement que nous recevons des lettres d'insultes, de menaces. Mais il ne faut pas se laisser aller à la panique”, estime le recteur de la grande mosquée.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut