Deux mouettes rieuses porteuse du virus de al grippe aviaire ont été identifiées dans la Métropole de Lyon. Dont une au parc de la Têt d’or (Photo by PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Un cas de grippe aviaire détecté au parc de la Tête d’or à Lyon

Deux mouettes rieuses malades ont été trouvées porteuses du virus de la grippe aviaire dans la métropole de Lyon. L’une d’elles avait été récupérée au parc de la Tête d’or le 6 janvier.

Une mouette rieuse malade découverte vendredi 6 janvier par des particuliers au parc de la Tête d’or s’est avérée porteuse du virus de la grippe aviaire. Un second cas a été identifié sur un volatile de la même race sur la commune de Saint-Genis-Laval, selon les résultats d’analyse dévoilés ce jeudi 12 janvier par la préfecture du Rhône. Après leur découverte, les deux animaux avaient été transportés au centre de soins pour animaux sauvages de l'Hirondelle.

En conséquence, le préfet du département, Pascal Mailhos, a pris un arrêté imposant la mise en place d’une zone de contrôle temporaire de 20 km autour des lieux de détection des deux cas afin de "prévenir l’apparition d’influenza aviaire dans les élevages". La surveillance des élevages et leur mise à l’abri sera renforcée dans ce périmètre afin d’éviter une potentielle contamination des volailles par la faune sauvage. 

Éviter les oiseaux sauvages pendant 21 jours

Par ailleurs, il est demandé au public de ne pas s’approcher ni de nourrir les oiseaux sauvages, en particulier dans cette zone de 20 km autour de Lyon. Pour éviter la diffusion du virus à d’autres oiseaux, il est également recommandé de ne pas fréquenter les zones humides, cela comprend les étangs, les mares et les rivières où se trouvent des oiseaux sauvages. La LPO du Rhône insiste sur le fait qu'il ne faut jamais toucher un oiseau mort ou patraque.

La zone de contrôle temporaire mise en place par le préfet restera effective pour une durée de 21 jours et pourra être levée "si aucun signe évocateur d’influenza aviaire n’est décelé dans les exploitations et si aucun nouveau cas n’est survenu dans la faune sauvage libre", précise la préfecture du Rhône.  Si vous trouvez un oiseau sauvage mort dans un rayon de 20 km autour de Lyon, "sans cause évidente", il est demandé de le signaler au 04-78-47-13-33 ou au 04-74-03-99-81. 

Un foyer détecté dans le Rhône en décembre

Un premier foyer de grippe aviaire avait déjà été détecté dans le Rhône fin décembre, dans un élevage de volailles de la commune de Savigny. Une centaine d'animaux avaient dû être euthanasiés et l'éleveur indemnisé pour la perte de ses volailles. Les mesures de protection mises en place dans un rayon de 10 km autour de la commune sont toujours en vigueur.

Dans ce périmètre, tous les lieux de détention de volailles et d’oiseaux captifs sont soumis à des règles spécifiques. Les mouvements de volailles et d'oiseaux captifs sont interdits. Des autocontrôles sont également rendus obligatoires.

Lire aussi : Un foyer de grippe aviaire près de Lyon

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut