Triangle Génération humanitaire 20 ans home

Triangle Génération humanitaire fête ses 20 ans

L’ONG Triangle Génération humanitaire fêtera ses 20 ans d’existence en juin prochain à Lyon. L’occasion pour ses fondateurs de dresser un bilan. Cet anniversaire sera célébré à travers un projet artistique et une soirée-vente aux enchères le 19 juin au Transbordeur.

Triangle Génération humanitaire (visuel 20 ans)

Christian Lombard et Patrick Verbruggen ont décidé de sortir de l’ombre pour cette occasion. De nature réservée, ils ont fait le choix, le 13 mai 1994, d’œuvrer à l’échelle internationale dans la discrétion. Voués à militer, les deux amis, l’un cuisinier de formation, l’autre électricien, ont tout plaqué pour devenir “acteurs de la solidarité”.

“Nous sommes là pour les populations, pas pour une cause”

Désormais, leurs équipes sont présentes dans 13 pays pour aider les populations sur place à faire face aux catastrophes naturelles, aux guerres ou à la pauvreté extrême : “Nous sommes là pour les populations, pas pour une cause. Nous travaillons dans le strict respect des politiques”, explique Patrick Verbruggen. TGH dispose de 75 salariés de droit français (dont 51 expatriés) et 488 collaborateurs recrutés dans leur pays d’origine, de 11 millions d’euros de budget et elle conduit simultanément 35 programmes.

Afin de mettre des images sur cet état d’esprit et donner du sens à cet anniversaire, Delphine Chauvin, artiste et dessinatrice, a conçu un projet artistique. Celui-ci est articulé autour de l’emblème de l’ONG : le panneau triangulaire, véritable code international pour signaler le danger.

Le triangle montre aussi symboliquement la fonction de l’ONG aux quatre coins du monde : gérer les situations précaires et donner un accès au développement aux populations (urgence, réhabilitation, développement à long terme).

Exposition et vente aux enchères d’œuvres d’artistes internationaux

Œuvre d’Ammar Bouras réalisée pour les 20 ans de Triangle Génération humanitaire

“Ce sont les œuvres qui ont voyagé”, se réjouit Delphine. L’idée est de laisser les artistes vivant dans ces pays s’exprimer à l’aide du triangle autour de la question “Quels dangers menacent, là où vous êtes ?” L’Algérien Ammar Bouras dénonce ainsi à travers son œuvre (ci-contre) les essais nucléaires français dans son pays.

Ces œuvres seront exposées à Lyon du 31 mai au 14 juin. Elles seront ensuite vendues aux enchères au cours de la soirée d’anniversaire du 19 juin au Transbordeur. La vente sera animée par l’artiste et scénographe Claude Couffin, accompagné de Valentin Traversi, acteur et metteur en scène. Des artistes comme Mathurin Bolze (compagnie MPTA) offrent à Triangle GH un spectacle musical et théâtral riche en humanité.

Dates et lieux de l’exposition
– samedi 31 mai, place des Terreaux (Lyon 1er)
– mardi 3 juin, place du Marché (Lyon 9e)
– dimanche 8 juin, place de la Croix-Rousse (Lyon 4e)
– samedi 14 juin, quai Augagneur (pont de la Guillotière, Lyon 3e)
à lire également
Impôts
Vers un crash philanthropique ? Après une année fiscale particulièrement difficile pour les associations et ONG dépendant presque exclusivement des dons, le gouvernement annonce de nouvelles mesures qui pourraient aggraver la situation pour les acteurs de la solidarité.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut