Travaux sur l'A47 : Christiane Charnay maire de Givors réclame des mesures

Givors se retrouve "paralysé" par les travaux sur l'A47, à en croire sa maire Christiane Charnay. L'élue dénonce l'inaction de la métropole et de l’État pour remédier à un problème qu'elle juge récurrent.

Depuis le 30 mai, le pont de Givors est en travaux. Un chantier d'envergure qui devrait durer jusqu'au 30 septembre prochain. En conséquence, la circulation est réduite à une seule voie sur l'A47 en direction de Lyon. Résultat : "des bouchons monstres" et la ville de Givors "paralysé[e]" d'après sa maire Christiane Charnay.

Pour l'élue, cette situation est récurrente. Dans un communiqué, elle pointe du doigt "des infrastructures routières usées et surchargées qui au moindre accident ou travaux, provoquent le chaos", ainsi que "des politiques gouvernementales priorisant le tout routier". D'après elle, pas moins de 13 000 camions empruntent chaque jour ces routes encombrées. La maire annonce avoir déposé un arrêté municipal pour leur interdire l'accès à Givors s'ils n'y font pas de livraison.

Mais pour Christiane Charnay, il faut aller plus loin. Et l'élue ne manque pas de propositions : favoriser le ferroutage, "ré-ouvrir la voie Givors/Brignais et Givors/Le Teil", "augmenter les TER Lyon/Saint-Étienne", "ré-ouvrir la ligne omnibus ferroviaire Givors-Lyon Perrache", "développer le transport des marchandises via le rail" ou encore "augmenter les voies cyclables et les relier à la Via-Rhôna [un itinéraire cyclable qui descend du lac Léman jusqu'à la Méditerranée, ndlr]"

"C'est un impératif social et écologique, prévient la maire de Givors. Les solutions existent, il manque la volonté !" Elle interpelle donc la métropole et l’État, qui doivent trouver une solution au problème "et rapidement".

 

 

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut