Hôtel de police © Tim Douet
© Tim Douet

Trafic de drogue à Lyon : un Uber du shit démantelé dans l'agglomération

Le trafic de drogue, mis en place avec un fonctionnement de livraison à domicile, a été démantelé durant l'été à Lyon. Il aurait rapporté plusieurs centaines de milliers d'euros. 

À la suite d’une enquête débutée à l’automne 2019, les policiers de la brigade des stupéfiants de la sûreté départementale du Rhône ont démantelé “un réseau organisé, structuré et pyramidal de trafiquants de stupéfiants agissant sur toute l’agglomération lyonnaise, mais ancré au cœur du 8e arrondissement”, écrivent-ils dans un communiqué. Selon les forces de l'ordre, ce trafic fonctionnait “sur le principe de « l’uberisation » avec une société pourvue d’un sigle et d’une infographie reconnaissable, les clients pouvaient passer commande de leurs produits (herbe de cannabis et à la marge cocaïne) et être livrés à domicile”. La période de confinement du printemps dernier aurait d'ailleurs permis de faire prospérer leurs affaires.

En juin, onze personnes suspectées d’être impliquées dans ce trafic ont été interpellées. Selon les estimations des enquêteurs, “les trafiquants ont pu dégager des bénéfices de plusieurs centaines de milliers d’euros fruit de la vente estimée de près de 80 kg d’herbe.” Lors de cette première opération, 8 kg d’herbe de cannabis et 82 grammes de cocaïne étaient saisis ainsi que 15 000 euros en espèces. Par ailleurs, 16 000 euros ont été saisis sur un compte bancaire ainsi qu'un véhicule et une montre de luxe. Des cartes de visite destinées à leur publicité, des livres de comptes et des armes étaient découverts également lors des perquisitions. 

Présentés au juge d’instruction les 11 et 12 juin dernier, les six protagonistes suspectés d’être à la tête de ce réseau ont été mis en examen et placés sous mandat de dépôt. 

L’enquête s'est poursuivie sur commission rogatoire et ce 16 novembre, de nouvelles interpellations ont été diligentées à l'encontre de deux hommes suspectés d’être des livreurs habituels du réseau. Ils ont été présentés au parquet les 18 et 19 novembre dernier et écroués portant à neuf le nombre d’individus écroués dans le cadre de ce trafic. 

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut