TGV Train SNCF

TGV : Lyon bientôt moins bien loti que Bordeaux ?

Un rapport gouvernemental rendu la semaine dernière prévoit d’augmenter de manière significative le nombre de trajets en TGV entre Paris et Bordeaux. Lyon, troisième ville française la plus peuplée, est à la traîne.

La future LGV (ligne à grande vitesse) reliant Paris à Bordeaux, suscite des tensions entre la SNCF et Lisea, un concessionnaire privé, propriété de Vinci notamment, chargé de la section reliant Tours à Bordeaux. Les deux entités sont en désaccord sur le nombre de trajets quotidien devant être effectués par les TGV entre Bordeaux et Paris. C'est justement pour trancher ce litige que le Gouvernement a rendu la semaine dernière un rapport d'arbitrage.

15 trajets en TGV par jour

Alain Vidalies, secrétaire d'Etat chargé des transports, a statué sur le chiffre de 16,5 trajets aller-retour directs par jour entre les deux villes. Cela ferait de Bordeaux une des villes françaises les mieux desservies en terme de trajets vers la capitale. À titre de comparaison, Lyon doit se contenter de 15 allers-retours directs par jour, alors qu'il s'agit de la troisième ville française la plus peuplée, sans compter les TGV et Ouigo s'arrêtant à Lyon Saint-Exupéry.

Les cadres “boudent” Lyon

Pour Alain Bonnafous, chercheur à Lyon 2 cité par Le Figaro, la cité rhodanienne est pourtant loin d'être le parent pauvre en termes de liaison vers la capitale, à seulement deux heures par le TGV. "Beaucoup d'entreprises lyonnaises ont pu décrocher de nouveaux marchés en région parisienne grâce à ce rapprochement", souligne-t-il dans le quotidien.

Alain Bonnafous note malgré tout que l'attractivité professionnelle et commerciale de la région lyonnaise tend à baisser car "peu de grandes réunions se déroulent à Lyon". Les cadres parisiens préféreraient Bordeaux à Lyon, ce qui expliquerait que la ville lumière soit moins bien desservie.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut