Tempête Xynthia : un expert lyonnais sur les lieux

Deux semaines après le passage de la tempête Xynthia, l'heure est au bilan. Pour les assurances, il faut faire les comptes. Et ils sont lourds. Au total, elles devraient débourser plus d'un milliard et demi d'euros pour les réparations.Témoignage d'un lyonnais présent sur place.

Fredéric Frances habite Chaponost. A priori, rien à voir avec la tempête qui a frappé l'ouest de la France. Mis à part que ce dernier est un expert qui travaille pour une trentaine d'assurances spécialisées dans les habitations. Il était sur place pour évaluer les dégâts causés par la tempête Xynthia. Un gros travail puisque son agenda comptait en moyenne 10 rendez-vous par jour dans le secteur le plus touché de Vendée, autour de l'Aiguillon-sur-Mer et La Faute-sur-Mer. On compte 35 à 36 morts dans cette région. Un traumatisme pour les habitants auquel s'ajoute la perte d'une partie importante de leurs biens.

Frédéric Frances décrit une situation dantesque : «  Dans certaines maisons, l'eau est montée jusqu'à 2m, 2m20. Les murs sont imbibés d'eau mais certains peuvent être récupérables. Pour le reste, comme les aménagements intérieurs type tapisserie et mobilier, il faut tout changer. » Coût moyen des réparations selon lui : 60 000 euros par maison. C'est sans compter sur les dégâts des véhicules et des aménagements publiques.

Un mauvais entretien des digues

«  1000 à 2000 euros ont déjà été versés à la plupart des assurés  », explique l'expert lyonnais. « Mais nous demandons 5 000 à 6 000 euros d'acompte immédiat aux assurances pour permettre aux personnes de commencer les travaux. » Malgré cela, la situation reste difficile. Frédéric Frances évoque également le désarroi de la population. Selon lui, des dégâts auraient pu être évités si des habitations n'avaient pas été érigées en zone inondable. Mais ce sont surtout les digues qu'il met en cause : « Si on interroge les habitants, beaucoup expliquent que les digues ont lâché par manque d'entretien. On a même construit des routes dessus », explique t-il.

Lundi, Chantal Jouanno, secrétaire d'État à l'Écologie, a d'ailleurs annoncé la création d'un plan par l'État pour rénover les digues de la côte Atlantique et un rapport devrait être publié à ce sujet dans les prochains mois. La polémique reste néanmoins très vive et suscite l'amertume des victimes.

à lire également
Les chiens beagles
Le magazine 30 millions d’amis, spécialisé dans les animaux, vient de publier son palmarès 2018 des villes françaises les plus dog-friendly. Lyon ne se trouve qu’à la 28ème place. Le magazine a basé son classement des villes où il fait bon vivre avec son chien selon plusieurs critères. Parmi eux se trouvent la gratuité et […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut