Entrée de métro ticket © Tim Douet

TCL à Lyon : des résultats "encourageants" pour l'opération "Mois sans voiture" à Vaulx-en-Velin

17 familles du Carré de Soie ont été retenues par le SYTRAL et Keolis pour participer à une expérimentation des mobilités alternatives le 4 octobre dernier. En tout, une vingtaine d’automobilistes ont abandonné leur voiture au profit des autres moyens de transports.  

Le 4 octobre dernier, le Sytral a proposé une expérience à 22 automobilistes résidant au Carré de Soie à Vaulx-en-Velin. L’objectif, prouver aux participants qu’il est possible de se passer de la voiture pendant un mois.  

Les 17 familles volontaires ont bénéficié, en échange de leurs clés de voiture, d’un kit mobilité comprenant : un mois offert sur le réseau TCL et Vélo’V, trois mois d’abonnement au service Citiz, un billet TER formule famille pour une destination au choix en région AURA, et un pass famille aller-retour pour le RhôneExpress.  Au total, 6 foyers sont allés au bout de l’expérimentation et ont privilégié le vélo ou les transports pour leurs trajets quotidiens.  

Deux tiers des participants vont faire confiance aux TCL

Le Sytral indique que deux tiers des participants souhaitent prolonger leur abonnement TCL. “ Je tiens à remercier l’ensemble des volontaires ayant participé au défi et le bilan que nous faisons de cette expérimentation est satisfaisant puisque sur ces 6 familles, 4 envisagent aujourd’hui de se séparer de leur ou d’une de leur voiture individuelle et toutes souhaitent modifier durablement leurs déplacements “, a déclaré Béatrice Vessiller, vice-présidente du SYTRAL.  

Tous les participants avaient beau avoir déjà utilisé le métro ou le tramway, 5 familles sur les 6 ont emprunté le bus pour la première fois. L’opération « mois sans voiture » leur a permis de découvrir les avantages liés à l’usage de nouveaux modes de déplacements. Gain de temps, réduction du stress, les volontaires estiment qu’il y a « plus de facilités à se déplacer sans voiture ». Toutefois, précise Béatrice Vésillier, le retour d’expérience des volontaires nous a permis d’identifier des points à améliorer, notamment la problématique pour plusieurs familles de faire leurs courses et certains achats sans voiture, là où l’autopartage et le covoiturage peuvent être des solutions alternatives qui méritent d’être encore plus valorisées. Au regard des résultats encourageants, et convaincus des marges de progression possibles, nous envisageons de décliner cette opération en 2022 sur un autre territoire, avec la volonté de mobiliser encore plus de volontaires, et ainsi les accompagner à aller vers des déplacements plus durables”. 

 

 

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut