@Festival Lumière 2013

Tarantino à Lyon : "Belmondo représente la supercoolerie !"

En 2013, Quentin Tarantino, invité d'honneur de la 5e édition du Festival Lumière, déclarait sa flamme à Jean-Paul Belmondo. Une scène culte.

C'est probablement l'un des moments de "cinéma" qui restera dans les annales. Et ça s'est passé à Lyon. Le 14 octobre 2013, le réalisateur américain Quentin Tarantino, invité d'honneur du 5e Festival Lumière, a rendu un hommage vibrant, pour ne pas dire dingue, à Jean-Paul Belmondo, également présent à Lyon à l'occasion de l'ouverture du festival  avec "Un singe en hiver".

A la Halle Tony Garnier, devant un public debout, applaudissant à tout rompre, mélangé à des stars de cinéma les yeux rougis et éberlués devant la déclaration d'amour du réalisateur de "Pulp Fiction" à un autre géant du cinéma : "Dans la scène d'ouverture du film de Jean-Luc Godard, "A bout de souffle", vous voyez un jeune acteur, dans son premier film, regardant un poster d'une star de cinéma. Cette star, c'est Humphrey Bogart. Ce jeune acteur qui regarde le poster, espère être lui. Ce jeune homme, c'est Jean-Paul Belmondo. Mais pendant les vingt ans qui suivirent, tous les collégiens, tous les cinéphiles ont mis un poster de cinéma sur leur mur. Et c'était un poster de Jean-Paul Belmondo. Et comme il l'a fait dans "A bout de souffle", nous sommes restés devant nos posters en espérant être lui."

"He represents supercoolness. That, it what the name Belmondo means !"

Avant d'ajouter, devant Claudia Cardinale, avec qui Jean-Paul Belmondo partagea plusieurs fois l'affiche, et qui fut l'une des nombreuses femmes à succomber à son charme : "Et même le nom Belmondo. Ce n'est pas simplement le nom d'une star de cinéma. Ce n'est pas seulement le nom d'un homme. C'est un verbe. C'est un verbe qui représente la vitalité, le charisme, une force de la nature. Il représente la supercoolerie () !"

L'Elysée a annoncé qu'un hommage national sera rendu à Jean-Paul Belmondo, le supercool du cinéma français et chouchou du public, jeudi 9 septembre aux Invalides.

 

 

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut