Synthèse du Plan de mandat 2008 / 2014 présentée à la presse le mercredi 5 novembre

Le débat sur les investissements et le budget se fera en décembre.

Le plan de mandat se veut l'illustration d'une ambition forte : faire de la métropole lyonnaise, une métropole de référence.
Il s'agit de promouvoir un nouveau modèle de développement métropolitain dynamique, compétitif, équilibré et pérenne, en prenant en compte le contexte économique actuel.
Il s'agit de mener une gestion rigoureuse des ressources qui permette à la fois de répondre aux attentes des habitants, aux besoins de développement du territoire et de préparer l'avenir tout en maintenant un niveau d'investissement important (2 milliards d'€ au cours du mandat).
Ces investissements porteront sur trois domaines prioritaires :
• le développement économique (p.3/5)
• la solidarité sociale et territoriale (p.6/7)
• le développement durable (p.8/10)

PRIORITE 1 / LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE : GARDER LE CAP DU DYNAMISME ECONOMIQUE
Aujourd'hui avec la crise économique mondiale, le développement économique est plus que jamais prioritaire. La réponse que nous pouvons apporter à cette crise se concentrera sur 4 axes prioritaires :
- Soutenir les PME : miser sur l'entrepreneuriat et conforter le tissu local
- Relever le défi de l'innovation et de la compétitivité
- Garantir aux entreprises une offre foncière et immobilière adaptée
- Rayonner, attirer et accueillir
AXE 1 : SOUTENIR LES PME, miser sur l'entrepreneuriat et conforter le tissu local
➢ En développant une offre de services " post-création ", pour accroître la pérennité des entreprises nouvellement créées (et notamment celles à haut potentiel). L'objectif est d'accompagner à terme 50 % des créateurs d'entreprise et d'atteindre un taux de pérennité à 5 ans de l'ordre de 90 %.
➢ En créant une offre immobilière dédiée de niveau européen.
➢ En offrant des services spécifiques pour les entreprises à potentiel (1000 entreprises accompagnées par an) dans le domaine de l'innovation, de l'intelligence économique, du développement commercial.
➢ En améliorant les relations entrepreneurs/secteur financier (avec la formalisation d'engagements au sein de Lyon Place Financière et Tertiaire)
➢ En développant un Plan d'action " PME et Compétitivité " pour amplifier les liens entre les PME et les pôles de compétitivité. Celui-ci instituera notamment un système de parrainage incitatif par les grands groupes avec des objectifs quantitatifs et qualitatifs notamment sur le financement des projets R&D
➢ En étendant le très haut débit sur l'ensemble des zones stratégiques de l'agglomération et en créant une mission numérique qui mettra en lien les questions d'infrastructures et d'usages.

AXE 2 : RELEVER LE DEFI DE L'INNOVATION ET DE LA COMPETITIVITE
➢ En confortant nos pôles de compétitivité :
- par un appui financier direct : 24 M€ seront consacrés au soutien des pôles (hors grands projets tel que le Centre d'Infectiologie : 12M€).
- par le développement de l'internationalisation des pôles : en facilitant la mise en réseaux avec d'autres clusters internationaux à travers notamment le programme CLUSNET
- par la conception de projets structurants et fédérateurs : Centre d'Infectiologie pour LyonBioPole, La Doua et/ou Vallée de la Chimie pour le pôle de compétitivité Axelera.
➢ En renforçant notre Université :
- avec la mise en place d'un dispositif mutualisé des structures de valorisation, ceci pour améliorer l'accès des entreprises aux ressources technologiques disponibles dans le milieu universitaire.
- en soutenant la création d'une Fondation de l'Université de Lyon portant les projets de recherche, de valorisation et à l'international communs à plusieurs établissements du PRES de Lyon.
- en finançant le Plan Campus (32M€) pour faire émerger deux campus de rang international.
➢ En assurant la promotion de nouvelles filières stratégiques, et faire notamment de Lyon un leader européen des " cleantechs ".
A noter : le Plan d'action " Cleantechs " sera présenté avec les partenaires de " Grand Lyon, l'esprit d'entreprise " le 2 Décembre dans le cadre du salon Pollutec.
AXE 3 : UNE OFFRE FONCIERE ET IMMOBILIERE ADAPTEE
➢ En portant de grands projets structurants : Part-Dieu / Confluence / Gerland / Grand-Clément / Vallée de la Chimie / La Saulaie/ Carré de Soie / Grand Stade.
➢ En élaborant le Schéma d'Accueil des Entreprises (SAE) permettant la mise sur le marché de 30 ha zones d'activités (ZA) et 100.000m² de locaux tertiaires par an. L'objectif étant de :
- Rendre visible et lisible l'offre d'accueil économique à l'échelle internationale en ciblant des sites stratégiques par thématiques.
- Apporter une réponse foncière / immobilière adaptée aux besoins des entreprises en tenant compte des objectifs de développement durable (reconversion / requalification en intégrant notamment, de manière accrue, la problématique transport.)
- Hiérarchiser les opérations d'aménagement dans le temps et l'espace.
- Favoriser la mixité des fonctions notamment pour le maintien des activités artisanales en centre ville.
AXE 4 : RAYONNER, ATTIRER ET ACCUEILLIR
➢ En renforçant notre action vers les réseaux internationaux de villes notamment sur le plan européen.
➢ En augmentant nos capacités d'accueil sur le site d'Eurexpo : en améliorant notamment la desserte routière et en transports en commun.
➢ En confortant notre connexion au monde à travers un appui pérenne à Lyon Saint Exupéry et en développant nos partenariats pour de nouvelles destinations (Dubaï).
➢ En comblant le déficit hôtelier en 3 et 4 étoiles
➢ En poursuivant et en amplifiant notre action marketing à travers ONLYLYON
Priorité 2- LA SOLIDARITE SOCIALE ET TERRITORIALE : CONSTRUIRE UNE AGGLOMERATION A DIMENSION HUMAINE
L'action du Grand Lyon s'appuiera sur les axes suivants :
- une politique de logement volontariste et partenariale
- renforcer nos actions de solidarité dans le monde
- la promotion du débat public, du dialogue et de l'engagement citoyen
AXE 1- UNE POLITIQUE DE LOGEMENT VOLONTARISTE ET PARTENARIALE
La crise va peser sur le logement alors que nous sommes déjà en situation de carence. Notre premier objectif est de construire des logements pour répondre à la demande des nouveaux habitants et à l'évolution des modes de vie, tout en poursuivant nos objectifs de mixité.
➢ En accentuation les efforts :
- avec un niveau élevé d'acquisitions foncières
• poursuite de l'effort accru depuis 2004 avec 25M€ par an sur le volet logement social
• Mobilisation financière soutenue pour les réserves foncières et pour les Zones d'aménagement concertées (ZAC).
- avec une offre adaptée aux besoins sociaux et aux modes de vie :
- Produire une offre adaptée aux besoins sociaux en soutenant le rythme de production de logements aidés (2/3 de logements sociaux et1/3 de PLS pour répondre aux besoins des catégories moyennes).
• Diversification de l'offre en logements pour accueillir tous les publics (jeunes, personnes âgées, familles recomposées ou monoparentales, étudiants, personnes à mobilité réduite...)
- En renforçant le travail partenarial avec les acteurs privés.

➢ En redynamisant les grands quartiers d'habitat social :
- GPV : La Duchère / Vaulx-en-Velin /Vénissieux /Rillieux-la-Pape
- Quartiers " politique de la ville " (ex : Mermoz)
AXE 2 - RENFORCER NOS ACTIONS DE SOLIDARITE DANS LE MONDE
Notre conception de la solidarité ne s'arrête pas aux frontières de l'agglomération.
Le Grand Lyon participe activement aux efforts de solidarité internationale :
➢ par des actions dans le domaine de la Coopération décentralisée
➢ en tenant compte des Objectifs du Millénaire pour l'eau et l'assainissement
➢ en s'engageant pour la solidarité numérique
➢ en luttant contre les pandémies avec LyonBiopole.
AXE 3- DEBAT PUBLIC, DIALOGUE ET ENGAGEMENT CITOYEN
L'objectif du Grand Lyon est de développer les démarches participatives et consultatives et les élargir à des publics peu représentés.
Le grand Lyon souhaite notamment mettre en place un nouvel outil de gestion des réclamations (GRECO) afin d'améliorer toujours plus ses relations avec les usagers et les maires de l'agglomération.

Priorité 3 - LE DEVELOPPEMENT DURABLE : AIRE DE L'ENVIRONNEMENT UN MOTEUR DE DEVELOPPEMENT
Si les villes sont aujourd'hui les plus fortes émettrices de gaz à effet de serre, ce sont aussi elles qui élaborent et mettent en œuvre les solutions innovantes.
Le Grand Lyon agira notamment selon 4 axes pour permettre une croissance durable à l'échelle de son territoire.
- Par la promotion d'un nouveau modèle de développement territorial
- En favorisant une mobilité respectueuse de l'environnement
- En alliant sobriété, efficacité et substitution énergétique
- En garantissant un environnement sain et en prévenant les risques
AXE 1- UN NOUVEAU MODELE DE DEVELOPPEMENT TERRITORIAL
➢ En construisant une agglomération multipolaire :
- L'hyper-centre Lyon-Villeurbanne : Confluence, Part-Dieu (Garibaldi, espaces publics liés aux tours, accès et traversées Gare), Grand-Clément dont le site PIXEL, Gratte-Ciel, Avenue Henri Barbusse.
- le Val de Saône : ZI Lyon Nord
- le Sud Ouest : La Saulaie, halte d'Irigny, Pôle de Givors
- le Plateau Nord : Centres ville de Caluire et Sathonay Camp, secteur des Marroniers
- l'Ouest : Techlid
- l'Est : Carré de Soie, Eurexpo, BUE, Grand Stade, le Puisoz
➢ En densifiant le tissu urbain par le développement des activités et de l'habitat autour des axes de transports en commun (ex :T2/T4)
➢ En préservant et en mettant en valeur les fleuves et espaces naturels :
- Aménagement des espaces verts dans le tissu urbain : Rives de Saône, Sergent Blandan, Anneau Bleu avec la création d'une passerelle à Décines.
- Préservation de la biodiversité
- Maintien d'une agriculture périurbaine
AXE 2- AGIR POUR UNE MOBILITE RESPECTUEUSE DE L'ENVIRONNEMENT
Les transports représentent environ 30 % de nos émissions de gaz à effet de serre, c'est aussi un enjeu majeur de cohésion sociale, de désenclavement et d'attractivité.
➢ En encourageant l'usage des transports en commun, avec nos partenaires (Sytral, région, SNCF...) :
- Exemple de REAL (85M€ pour le mandat) : un véritable RER à la lyonnaise avec un réseau ferré sur la région urbaine qui forme une étoile à 10 branches et où 86 % des habitants résident à moins de 5 kms d'une gare en activité (hors Lyon et Villeurbanne) et 23 % dans un rayon de 7 kms avec :
• des dessertes ferroviaires cadencées
• la création de parcs relais autour des gares REAL, une vingtaine au total dont :
- pôle d'échanges d'Oullins-La Saulaie (mis en service fin 2013),
- Gare de la Part-Dieu (à partir de 2009),
- pôle d'échanges de la gare d'Alaï (mise en service fin 2012)
- Gare de Saint-Germain (extension et cadencement)
- Gare de Rillieux-la-Pape/Sathonay (études Trévoux/Neuville/Sathonay)
- et aussi : Halte Jean Macé et gare Saint-Paul.
• une tarification par zones
• des pôles d'échanges pour une meilleure connexion aux transports urbains
- De nouvelles lignes fortes de transports en commun (cf. Plan de mandat SYTRAL) :
• T4
• Prolongement de T2 vers Eurexpo
• métro B à Oullins,
• C1, C2, C3...
➢ En favorisant les modes doux et un partage serein et apaisé de la voirie, entre les voitures, les piétons et les cyclistes :
- Plan Modes doux (30M€ prévus pour le mandat) : l'objectif étant de créer plus de 30km de pistes cyclables par an, des parcs vélos sécurisés (parcs relais, gares Part-Dieu et Perrache...), plus de 500 arceaux de stationnement chaque année, ainsi que de nouveaux axes cyclables comme :
• Passerelle Caluire-Saint-Clair/Cité Internationale
• Passerelle Confluence/Gerland

AXE 3- ALLIER SOBRIETE, EFFICACITE ET SUBSTITUTION ENERGETIQUE
La crise énergétique et la crise climatique nous obligent à réduire notre consommation d'énergie, à diminuer nos émissions de gaz à effet de serre et à augmenter notre utilisation d'énergies renouvelables. Il en va de la préservation de notre avenir commun. Il s'agit donc pour le Grand Lyon de :
➢ Miser sur les cleantech (accompagner la mutation de la Vallée de la Chimie, secteur de la construction et du bâtiment...)
➢ construire des écoquartiers et des bâtiments HQE :
- Confluence,
- Quartier Castellane à Sathonay-camp,
- les Hauts de Feuilly à Saint-Priest,
➢ Trouver des solutions pour rénover le parc ancien
- Par ex : Sainte-Blandine dans le 2e arrondissement (territoire d'expérimentation). Nous menons, avec la SPLA Lyon Confluence, une réflexion en partenariat avec les propriétaires privés, pour une " éco-rénovation " dans un milieu urbain dense. La question du financement reste dépendante des décisions du Grenelle.
➢ De développer les murs et toits végétalisés, l'installation de panneaux photovoltaïques et solaires thermiques,
➢ De développer la valorisation des déchets : optimisation de la collecte sélective, amélioration de la collecte du verre, par le développement des déchèteries et des silos, valorisation des déchets issus des déchèteries et du nettoiement et encouragement au compostage individuel. L'objectif étant d'accroître la valorisation matière au détriment de l'incinération et de l'enfouissement.

AXE 4 : GARANTIR UN ENVIRONNEMENT SAIN ET PREVENIR LES RISQUES
Le développement durable c'est préserver la nature et notre environnement, mais c'est aussi préserver l'Homme.
➢ En veillant à la qualité de l'eau et de l'air
- protection de la ressource en eau (Crépieux-Charmy), récupération des eaux de pluie et baisse de notre consommation (propreté)
- mesure de la qualité de l'air (Coparly).
➢ En réduisant les nuisances liées au bruit et aux odeurs :
Nous continuerons à nous appuyer sur RESPIRALYON pour réduire les nuisances olfactives. La carte du bruit sera un outil pour nous aider à identifier et résorber les points noirs liés à la circulation. Nous serons attentifs aux nuisances que peuvent engendrer les travaux sur voirie et nous utiliserons des enrobés performants pour réduire le bruit de la circulation.
➢ En prévenant et en se protégeant contre les risques en partenariat avec les communes et l'Etat
- risques naturels : mise en œuvre des PPRNI (Plan de Prévention des Risques Naturels d'Inondation) et des contrats de rivière.
- réalisation d'ouvrages de rétention
- risques technologiques (PPRT)

CONSTRUIRE LA METROPOLE A DIFFERENTES ECHELLES
Pour porter notre ambition, nous devons construire la métropole à différentes échelles.
➢ Développer le Grand Lyon
- faire évoluer les conférences des maires vers plus de dialogue et de prospective.
- ouvrir le dialogue sur le périmètre de l'agglomération
- engager la réflexion sur de nouvelles compétences :
• tourisme
• énergie
• grands événements métropolitains (cinéma, fleuves)
• équipements d'agglomération sportifs ou culturels
➢ Organiser une gouvernance métropolitaine
Nous devons prendre en compte la réalité d'un bassin de vie en organisant une gouvernance métropolitaine avec Saint-Etienne, la CAPI et la plaine de l'Ain.
➢ Faire vivre la région urbaine
Notre regard doit se porter au-delà, à l'échelle d'un territoire plus vaste, celui de la région urbaine, que nous devons faire vivre au travers d'actions concrètes et structurantes :
- Connexions aériennes, fluviales, routières et ferrées de la métropole
- Logistique
- Mise en réseau de la métropole avec nos grandes voisines (Grenoble, Genève-Lausanne)
- Etre le trait d'union entre l'Europe du nord et du sud (projet de ligne à grande vitesse Turin-Lyon-Barcelone).

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut