Surmortalité liée à la grippe en Rhône-Alpes

La région Rhône-Alpes connaît un taux de mortalité lié à la grippe plus élevé que l’an dernier, selon des informations du Progrès. Un phénomène lié surtout à des facteurs externes au virus lui-même.

Selon des informations du Progrès du dimanche 14 juin, la région Rhône-Alpes connaît cette année un excès de mortalité lié à la grippe. Par rapport à la même période l’an dernier (de décembre à mars), environ 1000 personnes seraient décédées de la maladie en plus. En France, ce chiffre s’élève à 18 300 décès supplémentaires, mais la région est en moyenne plus touchée qu’ailleurs.

Pour la Cellule de veille sanitaire en région (CIRE), citée par le quotidien local, cette surmortalité ne vient pas que de la grippe, mais aussi d’autres facteurs comme le virus respiratoire syncytial (VRS). De plus, l’écrasante majorité (96 %) des personnes décédées sont âgées de plus de 65 ans, or, leur taux de vaccination en 2014 a diminué en rapport à 2013.

Enfin, le virus de la grippe lui-même serait en cause dans ce phénomène. Sa mutation lui a permis de toucher des gens bel et bien vaccinés.

1 commentaire
  1. julien68 - mer 17 Juin 15 à 19 h 30

    'De plus, l’écrasante majorité (96%) des personnes décédées sont âgées de plus de 65 ans, or, leur taux de vaccination en 2014 a diminué en rapport à 2013.' De moins en moins de personnes sont favorables au vaccin contre la grippe, qui permet pourtant de se prémunir contre tout risque grave.RRD-Preparation

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut