La SPA de Marennes Lyon organise régulièrement des portes ouvertes pour faire connaître son travail et sensibiliser le grand public à la maltraitance animale.

SPA Marennes Lyon : portes ouvertes les 6 et 7 octobre

Après la difficile étape des abandons estivaux, les refuges pour animaux entrent de nouveau dans des périodes plus propices à l’adoption. Pour sensibiliser à la protection animale et à l’adoption responsable, le refuge de la SPA Marennes Lyon ouvre ses portes ce week-end du 6 et 7 octobre, de 9h à 18h.

"L’été représente toujours une période compliquée. Il y a beaucoup d’abandons, et peu d’adoptions", confie Christophe Dumont-Richet, responsable du refuge SPA de Marennes-Lyon. "Sur les mois de juin, juillet et août de cet été, nous avons accueillis 80 animaux de plus que l’année dernière", se désole-t-il. Des chiffres en hausse, qui encouragent l’équipe à sensibiliser à la protection animale. "Avec les portes ouvertes, nous permettons à tout le monde de venir au refuge, et de comprendre comment il fonctionne. Toutes les visites sont guidées par un bénévole, qui explique le parcours des animaux recueillis, le travail des agents, qui présente notre action. C’est très important pour nous de présenter notre travail", explique le responsable. Pour rendre l’événement plus festif, le refuge a fait appel à une ostéopathe qui donnera quelques conseils pour manipuler ses animaux. Les enfants pourront se faire maquiller, et un stand de restauration sera ouvert sur le site de la SPA. "Et bien sûr, il est tout à fait possible d’adopter un animal ce week-end, précise Christophe Dumont-Richet, ceux qui le souhaitent seront orientés vers un employé qui leur permettra de trouver un animal qui correspond le mieux à leur mode de vie." De 9h à 18h, sans interruption, l’équipe de la SPA Marennes Lyon vous attend pour rencontrer les 50 chiens et 120 chats à adopter.

"Les gens changent de regard sur les refuges"

Si cet été s’est révélé particulièrement chargé pour les associations qui ont dû faire face à plus d’abandon que d’ordinaire, Christophe Dumont-Richet constate malgré tout une légère hausse des adoptions à la fin de l’été. "D’habitude la vague d’adoption reprend plutôt fin août, mais cette année, dès le 10 août on a constaté que les gens revenaient au refuge. Et il y a eu plus d’adoption que l’année précédente, entre 5 et 7 % de plus." Le responsable du refuge Marennes Lyon garde espoir : "Les gens changent de regard sur les refuges. Pendant longtemps ils étaient vus comme des mouroirs où des animaux malades et rachitiques s’entassaient. C’est moins le cas aujourd’hui, nous sommes perçus comme des professionnels. Et je pense qu’il y a aussi une prise de conscience quant à la maltraitance animale. On recense plus de signalements pour des animaux maltraités, parce que les gens se sentent plus concernés", assure Christophe Dumont-Richet. L’autre combat de la SPA, la stérilisation : "On passe peut-être pour des acharnés, mais il y a déjà tellement d’animaux, c’est indispensable de les faire stériliser. Aucun ne pat du refuge sans stérilisation, et nous menons des campagnes pour stériliser les chats sauvages. " Ces campagnes coûtent cher aux soixante-quatre refuges SPA et aux douze dispensaires de France, qui proposent des soins aux animaux dont les propriétaires n’ont pas les moyens de payer des frais vétérinaires. La SPA ne reçoit aucune subvention de l’Etat et ne fonctionne qu’avec des dons. "C’est pour cette raison que nous incitons les gens à pousser les portes du refuge pour venir nous rencontrer. Et ce week-end, elles seront grandes ouvertes !", conclut le responsable du refuge Marennes Lyon.

à lire également
SPA ok © Tim douet_003
Au lendemain de la journée mondiale des animaux, les refuges de la Société Protectrice des Animaux de la région lyonnaise, à Brignais et Marennes, ouvrent leurs portes aux visiteurs. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut