SITL en redressement judiciaire : le soutien de Montebourg

Placée sous redressement judiciaire, la SITL, ex-usine du groupe Fagor-Brandt, a reçu le soutien du ministère du Redressement productif. Elle a six mois pour trouver un éventuel repreneur.

L'entreprise a été placée sous redressement judiciaire ce jeudi 2 janvier par le tribunal de commerce de Lyon, avec une période d'observation de 6 mois. Le ministère du Redressement productif a aussitôt réagi à l'annonce en apportant un soutien à la recherche de repreneurs. Le ministère "a d’ores et déjà demandé au préfet du Rhône de recevoir les organisations syndicales pour leur faire part des processus en cours et ouvrir dès à présent une cellule de reclassement par départ volontaire", stipule le communiqué.

La Société d'Innovation et de Technologie (SITL) a été créée en avril 2011 par l'industriel Pierre Millet. Il avait racheté l'usine au groupe FagorBrandt pour la réindustrialiser. Il y a développé de nouvelles activités, notamment la production de véhicules utilitaires 100 % électriques pour remplacer progressivement la fabrication des lave-linge.

Depuis le mois d'octobre, la majorité des salariés se trouve en chômage partiel. Les salaires du mois de décembre n'ont pas été payés.

Faire défiler vers le haut