Simulations d'attentats : faible impact sur la circulation

Une simulation d'attentats terroristes aura lieu à Lyon les mercredi 12 et jeudi 13 juin prochains. Cet exercice est l'un des plus importants réalisés en France mais l'impact devrait être limité pour les déplacements.

L'exercice NRBCe (nucléaire, radiologique, bactériologique, chimique et explosif), organisé à Lyon les 12 et 13 juin prochains, s'inscrit dans la politique d'exercices grandeur nature dans les domaines de la défense civile et de la sécurité. Cette simulation, organisée dans un contexte international sensible, vise à tester la réponse opérationnelle face à plusieurs attaques terroristes. Pour cela, des équipes françaises, territoriales et nationales mais également allemandes, belges, espagnoles, italiennes et portugaises seront impliquées. Plus de 1.000 personnes seront mobilisées le mercredi et près de 700 le jeudi.

Un impact limité sur la circulation

Les exercices auront lieu le 12 et le 13 juin au matin sur les chantiers de Confluence ainsi que dans l'après-midi du 13 juin dans l'enceinte de la caserne Raby à Bron. Pour autant, l’impact sur la circulation automobile et les transports en commun devrait être limité. Le mercredi 12 juin de 12h à 20h, sur le site de Gerland, la ligne B ne sera accessible que jusqu'à la station Jean Macé. Seules les stations Jean Jaurès, Debourg et Gerland ne seront pas desservies. Un service de bus de substitution sera alors mis à disposition. De plus, la circulation se fera sur une seule voie à double sens sur l'avenue Tony Garnier et sera préservée dans tout le quartier. La situation devrait revenir à la normale à partir de 20h.

Faire défiler vers le haut