Silk Cities, le réseau international de la soie lancé à Lyon

C'est à Lyon, capitale historique de la soie dans le monde, qu'est lancé, jeudi 21 novembre, le réseau international des villes et métropoles de la soie Silk Cities.

La soie est, depuis des siècles, au cœur de relations internationales fondées sur des échanges commerciaux, techniques et de savoir-faire. Chaque région soyeuse du monde est riche de son écosystème et de ses compétences spécifiques. Complémentaires, les territoires de la soie se doivent aujourd’hui d’être fédérés. C'est cette intention qui a présidé à la signature, jeudi 21 novembre à Lyon, d'une charte concrétisant la création de Silk Cities. Créé sur le modèle du réseau des villes lumières Luci (2002) et celui des villes autour de la gastronomie Delice (2007), Silk Cities est un réseau international des villes et métropoles de la soie.

Kyoto (Japon, invité du festival Silk in Lyon en ce moment au palais de la Bourse), Hanghzou (Chine), Londrina et Curitiba (Brésil), Valencia (Espagne) et Lyon poseront les premières pierres d’un réseau visant à rassembler, à l’horizon 2025, une dizaine de villes et métropoles internationales de la soie autour de valeurs communes : échanges, ouverture, partage, excellence, passion, transmission et humanisme.

À l’échelle internationale, les membres du réseau entendent partager et transmettre leurs savoir-faire et leurs innovations, pour faire grandir les métiers de la soie, nourrir l’intelligence collective et encourager les applications innovantes. À l’échelle des écosystèmes, le réseau vise à renforcer l’attractivité touristique, économique et patrimoniale des territoires, tout en tissant des liens entre eux au fil des rencontres. Enfin, à travers les particularités locales de chacun des territoires qui le composent, ce réseau constitue une opportunité de rayonnement et une promesse d’avenir pour la filière, à la hauteur de son histoire.

"L'idée de ce réseau Silk Cities est d'avoir de faire dialoguer les villes qui ont une histoire ancienne avec la soie, explique Pierric Chalvin, directeur général délégué d'Unitex (UNion Inter-entreprises TEXtile Lyon et sa région), l'organisation professionnelle du textile en région qui représente 600 établissements et 17 000 salariés pour un chiffre d’affaires les 3,3 milliards d’euros. C'est aussi de créer des passerelles entre les élus, les équipes et les industriels de ces villes et d'échanger sur leurs politiques, notamment dans le domaine touristique de manière à faire rayonner ces bonnes pratiques." 

Comment Silk in Lyon ressuscite la filière de la soie

à lire également
Pierric Chalvin est directeur général délégué d'Unitex (UNion Inter-entreprises TEXtile Lyon et sa région), l'organisation professionnelle du textile en région qui représente 600 établissements et 17 000 salariés pour un chiffre d’affaires les 3,3 milliards d’euros. Lyon Capitale l'a rencontré à l'occasion du festival de la soie Silk in Lyon.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut