Najat Vallaud-Belkacem
© Tim Douet

Sexisme : Najat Vallaud-Belkacem attaquée par Laurent Gerra

La ministre de l’Éducation nationale a été victime de nouvelles allégations misogynes, quelques jours seulement après avoir répondu aux attaques de Jean-Paul Brighelli.

En 2015, il ne fait toujours pas bon être une femme politique en France. Najat Vallaud-Belkacem peut en témoigner. Régulièrement la cible de paroles douteuses, voire déplacées, la ministre de l'Éducation nationale est attaquée de manière peu galante pour la deuxième fois en quelques jours. Après avoir répondu à la "finesse légendaire" de Jean-Paul Brighelli qui publiait la semaine dernière une chronique à charge dans Le Point, elle a subi un nouveau dérapage, de la part de Laurent Gerra.

“Je l’appelle Najat Vagino-Bécassine !”

Lundi soir dans l'émission Les Grandes Gueules, l'humoriste français s'est permis une formulation douteuse sur les ondes de RMC. Dans le contexte de la première polémique lancée par Jean-Paul Brighelli et en réaction au travail contesté de Najat Vallaud-Belkacem à l'Éducation nationale, Laurent Gerra s'est permis de parodier le patronyme de la ministre. "Dans mon spectacle, je l'appelle Najat Vagino-Bécassine !" s'est exclamé Laurent Gerra, largement critiqué sur les réseaux sociaux depuis.

4 commentaires
  1. spacelex - ven 13 Nov 15 à 8 h 31

    C'est du même niveau que la prétendue petite taille de Nicolas Sarkozy ( la même que f.Hollande) ou le goût pour les trucs chics et chers de Rachida Dati ( Fabius, Cahuzac, Cambadelis,Dray StraussKahn ... tous des saints ) dont la'gauche' et ses médias, de gauche, affidés se repaissent depuis 10 ans en toute impunité. Pour ce qui est de l'arrivisme (assensseur social pour les socialistes seulement), Rachida vient de trouver sa maîtresse, la décérébrante logorrhée bien-pensante en plus.

  2. Jean Jaurès - ven 13 Nov 15 à 10 h 07

    Il est assez affligeant d'adresser à NVB ce type de critique. En revanche, on peut lui faire savoir qu'elle n'est pas cohérente quand elle parle de laïcité à chacun de ses discours et qu'elle encourage le port du voile pour les mères qui accompagnent les enfants en sorties scolaire. Le voile étant une prescription religieuse et ces mères ayant un rôle d'encadrement des enfants (et de leur conscience...), cet encouragement est insupportable! On peut lui reprocher également sa réforme de la carte scolaire. Inciter les enfants issus de collèges sans problème à aller dans des collèges défavorisés va accroître l'afflux vers l'école privée si celle-ci n'est pas partie prenante du dispositif, et ainsi augmenter encore plus les écarts qu'elle dit vouloir combattre. Cela s'appelle du cynisme!

  3. titeu - ven 13 Nov 15 à 17 h 53

    NVB attaquée par laurent gérra , et puis quoi encore, bientôt dans ce pays on ne va plus pouvoir dire quoi que ce soit sans être taxé de sexiste,raciste,homophobe et j'en passe,le pauvre Coluche doit se retourner dans sa tombe.

  4. sam75b - sam 14 Nov 15 à 21 h 27

    Lorsque Bedos traite Nadine Morano de conne c'est de l'humour, lorsque Gerra brocarde la ministre de l’éducation, c'est du sexisme. NVB n'est attaquée par personne, si vous vous aventurez sur ce terrain il faut interdire tous les humoristes, les guignols de l'info etc .

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut