gare de la Part Dieu
@DR

Sécurité renforcée dans les gares et les centres commerciaux

Les mesures de prévention des risques terroristes sont renforcées en France, suite au conseil de sécurité gouvernemental du jeudi 25 septembre.

Suite à l'assassinat de l'otage français en Algérie, Hervé Gourdel, le Gouvernement a tenu, jeudi 25 septembre, un conseil de sécurité extraordinaire. À l'issue de celui-ci, il a annoncé des mesures de "prévention", "dans les transports et les lieux publics" et davantage de contrôles d'identité ou de fouilles de bagages. Il s'agit de l'application du plan Vigipirate "renforcé", déjà adopté le 17 juillet, mais avec deux nouveautés pour prévenir "les risques terroristes" : une intensification des patrouilles dans les gares et surtout un contrôle destiné à assurer la sécurité dans les grands magasins et les centres commerciaux.

Les mesures de sécurité en vigueur comportent également "la restriction ou l'interdiction de stationnement ou de circulation aux abords de certains bâtiments, lieux ou installations sensibles, ainsi que des opérations de surveillance des principaux sites touristiques, des lieux de culte, des aérogares et des gares", selon le communiqué publié par Matignon hier.

Appel à la prudence “dans la zone sahélienne”

Concernant les Français à l'étranger, le Gouvernement estime désormais qu'"aucune zone ne peut plus être considérée comme totalement sûre". Il conseille aux ressortissants français d'être prudents, surtout "dans la zone sahélienne, mais aussi dans les pays limitrophes".

Le Quai d'Orsay a ainsi décidé d'étendre de 31 à 40 pays son appel à "la plus grande vigilance" adressé aux Français à l'étranger. On ne connaît pas encore précisément la liste des pays concernés mais, selon une source diplomatique, il s'agirait de l'Indonésie, la Malaisie, les Philippines, l'Afghanistan, le Pakistan, l'Ouzbékistan, les Comores, le Burundi, la Tanzanie, la Somalie et l'Ouganda.

Faire défiler vers le haut